www.classicToulouse.com
Annonces
 
Toulouse Guitare
Saison 2020-2021
Présentation 18/09/2020
Odyssud-Blagnac
Saison 2020-2021
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Saison 2020
29/08 au 27/09/2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Bach Jean-Sébastien
Suites et danse
27/09/2020
Les Arts Renaissants
Yasuko Uyama-Bouvard
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
29/09/2020
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi, dir.
05/10/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Quatuor en héritage
05/10/2020
Orchestre Symphonique
des Médecins de France
Flavien Boy, direction
18/10/2020
Concert reporté en 2021
Orchestre nat. du Capitole
Jiří Rožeň, direction
Concert France-Arménie
24/10/2020
Le forum ByPass
Vocalismes
13 au 20/11/2020
Association Aïda
Saison 2020-2021
30/06/2020
 
Critiques
 
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Looking for Beethoven
Pascal Amoyel
13/09/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
"Dessine-moi un concert"
11/09/2020
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Seong-Jin Cho, piano
10/09/2020
Orchestre nat. du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Seong-Jin Cho, piano
10/09/2020
Musique en Dialogue
aux Carmélites
Concerts d'ouverture
29 et 30/08/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
02/07/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Tugan Sokhiev, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/06/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Renaud Capuçon, violon
19/06/2020
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi, dir.
09/03/2020
Orchestre du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Josef Špaček, violon
05/03/2020
Grands Interprètes
Julien Martineau,
mandoline
Vanessa Benelli Mosell,
piano
02/03/2020
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
28/02/2020
Les Arts Renaissants
Ensemble Tictactus
26/02/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Ombres portées
24/02/2020
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Fumiaki Miura, violon
21/02/2020
Orchestre du Capitole
Pascal Rophé, direction
Renaud Capuçon, violon
15/02/2020
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra,
Jeanine de Bique, soprano
Christa Mayer, mezzo

08/02/2020
Grands Interprètes
Martha Argerich, piano
Mischa Maisky, violoncelle
06/02/2020
Toulouse Guitare
SoloDuo
31/01/2020
Les Arts Renaissants
Patricia Petibon, soprano
Susan Manoff, piano
30/01/2020
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Tugan Sokhiev, direction
Seong-Jin Cho, piano - 10 septembre 2020
     

CRITIQUE

Orchestre national du Capitole :
le retour enfin de la musique vivante

La nouvelle saison symphonique de l’Orchestre national du Capitole s’ouvrait enfin le 10 septembre dernier dans des circonstances hors norme. La formation toulousaine au complet retrouvait SA Halle aux Grains pour une rencontre avec un public impatient de ce contact irremplaçable à la vie de la musique. Tugan Sokhiev dirigeait ses musiciens avec une joie non dissimulée dans un programme de quintessence du grand répertoire romantique allemand. Le jeune pianiste natif de Séoul, Seong-Jin Cho, remplaçait comme soliste le Chinois Haochen Zhang initialement prévu et empêché par les circonstances sanitaires actuelle.

Ce premier concert de la nouvelle saison donne à l’événement un lustre particulier au regard de la précédente saison, dramatiquement amputée. Comme prévu, la jauge de la halle a été réduite à 1400 places, soit environ les deux tiers de sa capacité totale. La distanciation physique entre les groupes de spectateurs est respectée et les masques confèrent à ce public une allure particulière dans laquelle le bleu domine…
Les musiciens arrivent sur le plateau avec un masque qu’ils enlèvent une fois assis. Le plateau lui-même a été agrandi grâce à la suppression de quelques rangées du parterre, permettant en cela de respecter une distanciation raisonnable au sein de chaque pupitre. La joie, le bonheur de se retrouver enfin réunis, musiciens et public, se fait évidente dès l’arrivée sur scène de Tugan Sokhiev, tout sourire, comme stimulé par les circonstances.



Tugan Sokhiev et l'Orchestre national du Capitole - Photo Classictoulouse -

La première partie de la soirée célèbre une fois de plus le 250ème anniversaire de la naissance du grand Beethoven. L’ouverture de son unique opéra, Fidelio, dont la genèse fut si difficile, rompt le long silence auquel l’orchestre a été contraint. Cette quatrième tentative (après les ouvertures Léonore I, II et III) introduit donc, de nos jours, cette célébration de l’amour conjugal auquel le compositeur a aspiré sans jamais le connaitre. Dès les premiers accents, la détermination de l’exécution frappe par l’intensité dramatique que lui confère le chef, en particulier, du fait d’un déploiement incandescent des pupitres de cordes. L’ensemble de l’orchestre répond aux sollicitations de Tugan Sokhiev avec une précision et une énergie impressionnantes.
Dans le concerto pour piano et orchestre n° 3 qui suit, le jeune Seong-Jin Cho, 26 ans à peine, tient sa partie de soliste avec un engagement de tout son corps et de toute sa passion. Voici à l’évidence un pianiste de caractère ! Sous ses doigts, l’Allegro con brio initial résonne comme un combat. Par instants, son piano semble rugir, alors qu’il sait modérer cette colère musicale dans des plages de doute ou de douceur. L’équilibre avec l’orchestral s’avère parfait, le piano se fondant dans le tutti lorsque c’est nécessaire, ou s’en dégageant avec force, témoignant ainsi d’une ampleur sonore impressionnante. Tendresse et douceur imprègnent le Largo, comme accompagnant une méditation profonde. Du final Rondo-Allegro émerge une joie, un sourire, une sorte de retour vers le bonheur. Paradoxalement, les trois mouvements ainsi interprétées évoquent les trois actes d’un opéra dramatique qui finit bien !
Rappelé à plusiers reprises par l'accueil chaleureux du public, Seong-Jin Cho offre un bis d'une infine tendresse qui retrouve la sérénité d'un romantisme apaisé : Einsamer Blumen (Fleurs solitaires) de Robert Schumann.



Le jeune pianiste coréen Seong-Jin Cho sous la direction de Tugan Sokhiev
- Photo Classictoulouse -

La seconde partie du concert dévoile la vision de Tugan Sokhiev de la 3ème symphonie de Brahms, œuvre essentielle que le chef a déclaré n’avoir pourtant jamais dirigé auparavant. Brahms est néanmoins un compositeur que le chef a souvent abordé par ailleurs. Les premières mesures du Poco allegro initial témoignent d’une profonde « sensibilité brahmsienne » des interprètes, les musiciens comme le maestro. On retrouve ici cette dualité que la création avait établie entre cette symphonie et « l’autre n° 3 », la fameuse « Symphonie Héroïque » de Beethoven, idole de Brahms. Un souffle irrésistible émane de cette introduction qui débouche sur une sorte de combat héroïque. Les pupitres de l’orchestre au complet brillent de tous leurs feux. On note que Tugan Sokhiev a décidé de respecter les reprises, elles sont conséquentes, de ce mouvement. Un fois encore la recherche d’un bon équilibre sonore entre les cordes et les vents porte ses fruits. Un discussion semble s’établir entre eux. Lumière et sérénité éclairent le Largo au sein duquel le pupitre de trombones apporte une solennité inattendue et somptueuse de sonorité. Le thème principal du troisième mouvement, Poco Allegretto, connait une notoriété universelle. Chacun y reconnait la musique du film d'Anatole Litvak, Aimez-vous Brahms, ainsi que celle de multiples chansons de Serge Gainsbourg ou encore Yves Montand. Ce thème est ici abordé avec l’élégance et le lyrisme qu’il développe. Enfin Tugan Sokhiev souligne, dans le final Allegro, la vibration dramatique qui en sous-tend le parcours sinueux. L’animation qui domine se love néanmoins peu à peu dans une sorte de résignation sereine et apaisée. Sans nul doute un beau moment de très belle musique.
Après de nombreux rappels enthousiastes, Tugan Sokhiev s’adresse à la salle en disant sa joie de retrouver son public et ses musiciens, tout en incitant ce public à venir au concert, contre vents et marées, célébrer ce retour à la vie musicale.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 12 septembre 2020

Rappel : Pour des raisons liées à la crise sanitaire, le concert du samedi 26 septembre à 20h à la Halle aux grains, avec Christian Zacharias, est annulé.

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme du concert donné le 10 septembre 2020 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* L. van Beethoven

- Fidelio, Ouverture
- Concerto pour piano et orchestre n° 3 en ut mineur

* J. Brahms
- Symphonie n° 3 en fa majeur

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index