www.classicToulouse.com
Annonces
 
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Saison 2019
La Saison Bleue
Edition 2018-2019
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Quatuor pour la fin du
Temps"
13/05/2019
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Anne Schwanewilms, sop.
11/05/2019
La Saison Bleue
Cuarteto Quiroga
30/04/2019
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
29/04/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Janina Baechle, mezzo
Christian Elsner, ténor
27/04/2019
Rotary-Tlse-Lauragais
Constant Despres, piano
Chœur Octambule
25/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
17/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Raquel Camarinha, sop.
Renaud Capuçon, violon
12/04/2019
Les Arts Renaissants
Thibaut Garcia, guitare
Boris Grelier, flûte
10/04/2019
Les Sacqueboutiers
La Maîtrise de Toulouse
"Missa pro defunctis"
09/04/2019
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Lilya Zilberstein, pianos
06/04/2019
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev,
piano et direction
05/04/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Temps de guerre"
18/03/2019
Grands Interprètes
Le Bolchoï de Russie
Tugan Sokhiev, direction
13, 14 et 15/03/2019
Grands Interprètes
Bertrand Chamayou, piano
Sol Gabetta, violoncelle
11/03/2019
Orchestre du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Sandrine Piau,
Karine Deshayes,
Chœur du Capitole
08/03/2019
Orchestre du Capitole
La Damnation de Faust
H. Berlioz
Tugan Sokhiev, direction
Chœur et Maîtrise du
Capitole
22/02/2019
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
20/02/2019
Grands Interprètes
Thomas Enhco, piano
Vassilena Serafimova,
marimba
18/02/2019
Les Sacqueboutiers
La Musique au féminin
Paulhac (Haute Garonne)
16/02/2019
Orchestre du Capitole
John Storgårds, direction
Alexandre Kantorow,
piano
15/02/2019
Orchestre du Capitole
Christian Zacharias, piano
et direction
08/02/2019
Grands Interprètes
Arcadi Volodos
28/01/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Rencontre viennoise"
21/01/2019
Grands Interprètes
The King's Singers
19/01/2019
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Adam Laloum, piano
12/01/2019
Les Arts Renaissants
Accademia dell'Annunciata
Giuliano Carmignola,
violon
09/01/2019
La Saison Bleue
Sandrine Tilly, flûte
Valeria Kafelnikov, harpe
Violaine Despeyroux, alto
08/01/2019
Orchestre du Capitole
Evan Rogister, direction
Concerts du Nouvel An
30 /12/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Star Wars
19/12/2018
 
 

 

Concerts / Orchestre National du Capitole - Tugan Sokhiev, direction
Star Wars - 19 décembre 2018
     

CRITIQUE

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine…

La Halle aux Grains transformée en vaisseau spatial, ce n’est pas si courant. Les 19 et 20 décembre derniers, l’Orchestre national du Capitole et son directeur musical Tugan Sokhiev partaient à l’aventure intergalactique en empruntant les chemins musicaux tracés par John Williams sur les images de Star Wars, la saga devenue mythique de George Lucas. Ainsi offerte en concert, déconnectée des images, la partition du compositeur emblématique des grandes productions cinématographiques révèle ses qualités spécifiques, sa fascination, son impact.

Compositeur de nombreuses œuvres « classiques » à la demande des plus grands orchestres du monde, John Williams doit l’essentiel de sa notoriété à ses musiques de films, conçues au cours d'une longue carrière. Les plus célèbres partitions de l'histoire d'Hollywood, notamment celles de Les Dents de la mer, E.T. l'extra-terrestre, Indiana Jones, Superman, Jurassic Park et les trois premiers films de la série Harry Potter, lui sont redevables. Pour Star Wars, il a multiplié et embelli les mondes sonores imaginés par le réalisateur.



L'Orchestre national du Capitole pour Star Wars, dirigé par Tugan Sokhiev
© Classictoulouse

Enregistrée par le très bel Orchestre symphonique de Londres (LSO) placé sous la direction de John Williams lui-même, la bande originale de la saga possède également sa vie propre. C’est bien cet aspect que s’attache à restituer Tugan Sokhiev à la tête d’un orchestre galvanisé par le défi et visiblement (et audiblement) heureux de partir ainsi à l’aventure. Une aventure que le public, venu en nombre, acclame avec enthousiasme. Notons d’ailleurs l’élargissement évident de l’assistance composée des plus jeunes générations comme des plus chenues. La moyenne d’âge des spectateurs subit, ces soirs-là, un sacré coup de jeune !
Lorsque retentissent les premières fanfares du thème principal, l’image de ce défilement de texte qui ouvre chaque épisode s’impose à l’esprit. Tout au long de cette suite orchestrale les séquences de la saga (du numéro 1 au numéro 7) se suivent dans un ordre qui privilégie les contrastes d’atmosphère plutôt que la chronologie. La progression des intrigues laisse la place à un traitement profondément musical de la partition. Comme l’indique Tugan Sokhiev lui-même, grand fan de la série, le fait de déconnecter la musique du défilement des images permet des nuances, des phrasés (ici un rubato, là un accelerando) que les impératifs visuels n’autorisent pas toujours. Ainsi jouée, l’œuvre respire, s’anime d’une vie nouvelle. On passe ainsi du lyrisme des scènes associées au personnage de Leia aux menaces ou à l’héroïsme des personnages évoqués. Han Solo, Anakin, Luke Skywalker, les Jedi et même Yoda prennent vie par la grâce de la musique. Outre l’écriture virtuose et majoritaire de John Williams, on retrouve également celle de l’autre compositeur, celui de l’épisode « Star Wars Rogue one », Michael Giacchino.



Tugan Sokhiev à l'issue du concert © Classictoulouse

La direction, particulièrement vivante et vibrante de Tugan Sokhiev, ménage d’impressionnants crescendos, venus de loin, comme une lumière qui peu à peu éclaire tout le paysage jusqu’à l’éblouissement. On admire essentiellement la large palette de nuances, le sens aigu de certaines complexités rythmiques qui échappent parfois à l’écoute filmique, la beauté sonore, rutilante souvent, qui caractérise les équilibres entre cuivres, bois, cordes et percussions. Et puis bien sûr, une fois encore, toutes les interventions solistes s’avèrent d’une impressionnante beauté. Le cor solo Jacques Deleplancque, efficacement secondé par l’ensemble de son pupitre, franchit tous les obstacles de la partition (et ils sont nombreux !) avec une sureté et une musicalité admirables. La flûte de Sandrine Tilly instille une poésie touchante, alors que le violoncelle de Pierre Gil et le violon de Kristi Gjezi prennent leur part du succès général. Jusqu’au mythique et rare solo de harpe que Gaëlle Thouvenin délivre avec sûreté et sensibilité.
Des applaudissements spontanés et nourris interrompent souvent le déroulement continu des épisodes choisis. Ils éclatent avec enthousiasme à la suite du dernier accord, triomphant, de la dernière séquence. Rappelé avec insistance, Tugan Sokhiev prend alors la parole pour signaler qu’un thème n’a pas été joué au cours du concert. Une jeune voix de l’assistance hurle alors : « Dark Vador, la Marche impériale ! » C’est bien ce thème, ô combien fameux, que l’orchestre offre enfin comme bis.
L’aventure valait vraiment la peine d’être vécue. En marge du concert, Tugan Sokhiev avoue son intérêt pour cette musique et au-delà pour toute la saga dont il n’a manqué aucun épisode, si ce n‘est le tout récemment paru. Le chef russe remarque alors qu’il est né en même temps que les premières sorties de la saga, en 1977 ! Bon sang ne saurait mentir…

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 21 décembre 2018

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme des concerts donnés les 19 et 20 décembre 2018 à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* J. Williams
- Un nouvel espoir « Main title »
- La menace fantôme « Anakin's theme »
- L'attaque des clones « Across the stars – love theme »
- Le retour du jedi « Main title »
- L'empire contre attaque « Imperial march »

* M. Giacchino
- Rogue One « The imperial suite »

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index