www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre du Capitole
Jane Birkin 23/10/2019
China Night 26/10/2019
Le forum ByPass
Studio éole
04 au 08/11/2019
Le projet DÉMOS
Présentation
07/10/2019
Toulouse Guitare
Saison 2019-2020
Présentation
13/09/2019
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Ye-Eun Choi, violon
18/10/2019
Grands Interprètes
Magdalena Kožená
Sir Simon Rattle
16/10/2019
Les Clefs de Saint-Pierre
Correspondances et
lettres intimes
14/10/2019
Toulouse Guitare
Rolf Lislevand
Alicia Stubbe
04/10/2019
Rendez-vous musical
Vincent A. Jockin
01/10/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Behzod Abduraimov, piano
14/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Préludes poétiques
01/09/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Terre, nature et liberté
25/08/2019
À bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Magnificat, Dies Irae...
13/08/2019
Musique au Brésil
Orchestre Symphonique
Municipal de Campinas
Victor Hugo Toro, dir.
Simone Leitão, piano
20/07/2019
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Moondog
29/06/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Duende y misterio
16/06/2019
A bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Mistero Buffo
14 et 15/06/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Chœur du Capitole
Garry Magee, baryton
10/06/2019
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
05/06/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François-Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Quatuor pour la fin du
Temps"
13/05/2019
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Anne Schwanewilms, sop.
11/05/2019
La Saison Bleue
Cuarteto Quiroga
30/04/2019
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
29/04/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Janina Baechle, mezzo
Christian Elsner, ténor
27/04/2019
Rotary-Tlse-Lauragais
Constant Despres, piano
Chœur Octambule
25/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
17/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Raquel Camarinha, sop.
Renaud Capuçon, violon
12/04/2019
Les Arts Renaissants
Thibaut Garcia, guitare
Boris Grelier, flûte
10/04/2019
Les Sacqueboutiers
La Maîtrise de Toulouse
"Missa pro defunctis"
09/04/2019
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Lilya Zilberstein, pianos
06/04/2019
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev,
piano et direction
05/04/2019
 
 

 

Concerts / Orchestre National du Capitole - Klaus Mäkelä, direction -
István Várdai, violoncelle - 25 mai 2019
     
COUP DE CŒUR

CRITIQUE

Klaus Mäkelä et l’Orchestre national du Capitole :
l’état de grâce !

Le samedi 25 mai, l’Orchestre national du Capitole recevait de nouveau le jeune chef finlandais Klaus Mäkelä avec lequel la formation Symphonique toulousaine a noué des relations déjà très fructueuse. Dans un programme exclusif de musique française ce prodige de la baguette a soulevé l’enthousiasme de toute la Halle aux Grains… et de l’ensemble des musiciens !

Klaus Mäkelä, violoncelliste et chef d’orchestre, mène déjà une belle double carrière d’instrumentiste et de chef. A 23 ans à peine, il s'est déjà imposé comme un acteur majeur de la direction d’orchestre, tout d’abord dans le paysage musical finlandais mais également dans l’ensemble des pays scandinaves et bien au-delà. Déjà présent à la tête de l’ONCT en février puis en décembre 2018, il avait impressionné par sa maturité et la maîtrise avec laquelle il aborde des répertoires divers (Sibelius, Korngold, Stravinski…).
Le voici donc de nouveau à Toulouse dans un programme encore différent, consacré à la musique française de la fin du XIXème siècle au début du XXème. Un autre retour doit être salué. Celui de l’excellent violoncelliste hongrois de la jeune génération, István Várdai, que l’on avait pu découvrir à Toulouse en 2016 dans le Triple concerto Beethoven sous la direction de Tugan Sokhiev.



Le violoncelliste hongrois István Várdai, soliste du Concerto n° 1 de Saint-Saëns
- Photo Classictoulouse -

Ce concert du 25 mai s’ouvre sur une œuvre rare datée de 1930 du jeune Olivier Messiaen, Les Offrandes oubliées. On connaît le mysticisme militant du grand compositeur. Sa ferveur catholique, qui s’exprime dans des pièces comme Visions de l'Amen, Trois petites liturgies de la présence divine, ou encore Vingt Regards sur l'Enfant-Jésus, s’accompagne d’une science inouïe de l’orchestre. Avec Les Offrandes oubliées, le compositeur explore les contrastes expressifs inspirés par l’évocation de la Crucifixion. L’orchestre et son chef abordent les trois épisodes de cette pièce avec un sens aigu de la couleur et des contrastes. La lamentation funèbre qui ouvre la partition est suivie d’une violente explosion supposée évoquer le comportement coupable des hommes. L’œuvre se résout enfin dans un retour vers une extase bienfaisante, une paix retrouvée. La lecture inspirée qu’en offrent les interprètes bénéficie de la direction précise et élégante du chef tout autant que des couleurs chatoyantes émanant de chaque pupitre.
Petit retour vers le XIXème siècle avec le Concerto pour violoncelle et orchestre n° 1 de Camille Saint-Saëns. La découpe traditionnelle en trois mouvements fusionne en fait dans une continuité habilement menée. Le romantisme assumé de l’expression s’impose dès l’entrée du soliste dans un geste généreux et héroïque. Dès ces premières notes, la richesse sonore du soliste, son éloquence conquérante font merveille. Certes István Várdai joue un instrument mythique, le tout premier violoncelle construit en 1673 par le légendaire Stradivarius. Mais le jeu de l’interprète reste prépondérant. Le lyrisme de ses échanges avec l’orchestre, sa virtuosité sans ostentation, le sens mesuré de l’expression constituent des atouts convaincants. Il caractérise avec finesse les différentes séquences, parfois opposées de la partition. Panache et intériorité font bon ménage.
Rappelé à maintes reprises, István Várdai offre un premier bis d’une grande force et d’une belle originalité. Il livre avec ferveur la partie finale du troisième mouvement de la Sonate pour violoncelle seul de son compatriote Zoltan Kodály qui invente ici de nouvelles manières de jouer de cet instrument, à cordes frottées, pincées, mais aussi à percussion. Impressionnant ! Sollicité de nouveau, il conclut enfin avec un must, le Prélude de la Suite pour violoncelle seul n° 1 de Johann Sebastian Bach.



Le jeune chef finlandais Klaus Mäkelä à la tête de l'Orchestre national du Capitole
- Photo Classictoulouse -

Toutes la seconde partie est consacrée à Claude Debussy et Maurice Ravel. Les trois Images pour orchestre (Gigues, Iberia et Rondes de printemps) de Debussy sont rarement données dans leur intégralité. Réjouissons-nous de pouvoir enfin les entendre dans la continuité. La magie sonore de Gigue opère immédiatement. Le rythme semble naître spontanément d’une sensualité subtile et parfaitement suggérée. La plus célèbre de ces pièces, Iberia, est ici scandée d’une manière incisive et contrastée. Le nocturne central (Les parfums de la nuit) distille une poésie pleine d’odeurs et de couleurs. Quant à l’épisode final, Le matin d’un jour de fête, il évoque, grâce à la richesse des timbres instrumentaux, l’Espagne lumineuse de la guitare.
C’est probablement la dernière pièce inscrite au programme qui a attiré la foule des mélomanes dans une Halle aux Grains pleine à craquer. Boléro, de Maurice Ravel, reste il est vrai l’œuvre classique la plus jouée au monde. Le scandale qui a accompagné sa création a peut-être joué en sa faveur. On raconte qu’à la fin de la première exécution, une dame aurait crié “Au fou !” Ravel aurait alors murmuré “Celle-là, elle a tout compris” ! Son exécution toulousaine justifie la ferveur qui entoure cette partition unique. La version donnée ce 25 mai est celle qui accompagnait originalement le ballet en 1928. Elle diffère quelque peu de la version ultérieure destinée par Ravel au concert. En particulier, deux tambours, situés de part et d’autre du plateau, se partagent, comme en écho, le rythme obsédant de la pièce. Klaus Mäkelä la dirige avec une rigueur exemplaire, ménageant un crescendo implacable qui prend à la gorge. La succession des soli instrumentaux, à commencer par la flûte hypnotique de François Laurent, se déroule comme un rituel magique. Chaque soliste qui s’insère dans le discours immuable, donne une leçon de musique. On remarque en particulier la perfection du redoutable solo de trombone par David Locqueneux. Tous les pupitres de l’orchestre s’exposent avec brio. Jusqu’au crescendo final et son passage en majeur, sorte de bouée de sauvetage inespérée…
L’ovation qui suit appelle et rappelle indéfiniment le chef qui rend hommage à chaque musicien. L’enthousiasme est tel qu’un bis orchestral (rarissime) prolonge l’œuvre de Ravel. Le Jardin féérique, pièce finale de Ma mère l’Oye, emporte le public dans un nouveau crescendo magique.
Notons que les musiciens réservent à leur chef invité une salve d’applaudissements qui en dit long sur l’entente qui s’est finalement nouée entre eux. Espérons retrouver Klaus Mäkelä prochainement à la tête de notre bel orchestre.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 26 mai 2019

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 25 mai 2019 à
20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* O. Messiaen
- Les Offrandes oubliées, méditation symphonique

* C. Saint-Saëns
- Concerto pour violoncelle et orchestre n°1

* C. Debussy
- Images pour orchestre

* M. Ravel
- Boléro (version Ballet en un acte de 1928)

 

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index