www.classicToulouse.com
Annonces
 
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Terre, nature et liberté
25/08/2019
Les Arts Renaissants
Saison 2019-2020
Odyssud
Saison 2019-2020
Grands Interprètes
Saison 2019-2020
Orchestre du Capitole
Saison 2019-2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2019-2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Saison 2019
La Saison Bleue
Edition 2018-2019
 
Critiques
 
À bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Magnificat, Dies Irae...
13/08/2019
Musique au Brésil
Orchestre Symphonique
Municipal de Campinas
Victor Hugo Toro, dir.
Simone Leitão, piano
20/07/2019
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Moondog
29/06/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Duende y misterio
16/06/2019
A bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Mistero Buffo
14 et 15/06/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Chœur du Capitole
Garry Magee, baryton
10/06/2019
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
05/06/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François-Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Quatuor pour la fin du
Temps"
13/05/2019
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Anne Schwanewilms, sop.
11/05/2019
La Saison Bleue
Cuarteto Quiroga
30/04/2019
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
29/04/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Janina Baechle, mezzo
Christian Elsner, ténor
27/04/2019
Rotary-Tlse-Lauragais
Constant Despres, piano
Chœur Octambule
25/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
17/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Raquel Camarinha, sop.
Renaud Capuçon, violon
12/04/2019
Les Arts Renaissants
Thibaut Garcia, guitare
Boris Grelier, flûte
10/04/2019
Les Sacqueboutiers
La Maîtrise de Toulouse
"Missa pro defunctis"
09/04/2019
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Lilya Zilberstein, pianos
06/04/2019
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev,
piano et direction
05/04/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Temps de guerre"
18/03/2019
Grands Interprètes
Le Bolchoï de Russie
Tugan Sokhiev, direction
13, 14 et 15/03/2019
Grands Interprètes
Bertrand Chamayou, piano
Sol Gabetta, violoncelle
11/03/2019
Orchestre du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Sandrine Piau,
Karine Deshayes,
Chœur du Capitole
08/03/2019
Orchestre du Capitole
La Damnation de Faust
H. Berlioz
Tugan Sokhiev, direction
Chœur et Maîtrise du
Capitole
22/02/2019
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
20/02/2019
Grands Interprètes
Thomas Enhco, piano
Vassilena Serafimova,
marimba
18/02/2019
Les Sacqueboutiers
La Musique au féminin
Paulhac (Haute Garonne)
16/02/2019
 
 

 

Concerts / Orchestre National du Capitole - Ben Gernon, direction -
Louis Schwizgebel, piano - 18 mai 2019
     

CRITIQUE

Romantisme et jeunesse musicale

Le concert du 18 mai dernier de l’Orchestre national du Capitole réunissait sur le plateau de la Halle aux Grains de Toulouse le jeune et dynamique chef britannique Ben Gernon et le tout aussi jeune pianiste suisse Louis Schwitzgebel. Les trois compositeurs de la grande vague romantique allemande inscrits au programme offrent trois visages bien différentiés de cette période charnière de l’histoire de la musique à laquelle les interprètes apportent l’enthousiasme de leur jeunesse.

Né en 1989, Ben Gernon, après avoir remporté en 2013 le prestigieux Prix Nestlé-Jeune chef d'orchestre du Festival de Salzbourg, a été nommé premier chef invité de l'Orchestre Philharmonique de la BBC (2017-2018). Il a déjà dirigé l'Orchestre Symphonique de Vienne, le Philharmonique Royal de Stockholm, l'Orchestre de la Radio suédoise et, aux États-Unis, les orchestres de Chicago, de Los Angeles et de Houston. Il est apparu pour la première fois à Toulouse à la tête de l’Orchestre national du Capitole le 21 décembre 2017. Il choisit cette fois d’ouvrir le concert avec… une ouverture, celle de l’opéra romantique par excellence, Der Freischütz, de Carl Maria von Weber. Ce beau résumé de l’ouvrage réunit les éléments essentiels de cette histoire édifiante, la nature (notamment le rôle mystérieux de la forêt), le surnaturel (un suppôt du diable intervient), l’amour. Dès les premières mesures, le chef et son orchestre installent l’atmosphère inquiétante qui convient. On admire immédiatement la contribution du pupitre de cors, symbole fort de la forêt et de la chasse, deux des composants majeurs. Les trois étapes de la partition s’avèrent bien différentiées et l’orchestre y brille de tous ses feux.



Le chef d'orchestre britannique Ben Gernon à la tête de l'Orchestre national du Capitole
- Photo Classictoulouse -

Avec le concerto n° 1 en do majeur pour piano et orchestre de Beethoven, Louis Schwitzgebel se joint à un effectif orchestral légèrement réduit. Né à Genève en 1987, Louis Schwizgebel a notamment remporté, à l’âge de dix-sept ans, le Concours international de musique de Genève et, deux ans plus tard, les « Young Concert Artists International Auditions » à New York, et autres récompenses internationales prestigieuses. Il aborde ce concerto du jeune Beethoven de 25 ans avec un toucher d’une délicatesse cristalline qui ne limite en rien la passion et la fougue de sa jeunesse. Cette partition, dédiée à la jeune élève Barbara Keglevics, ne peut nier son héritage mozartien. Même si l’orchestre a pris du muscle par rapport à celui de la plupart des concertos de Mozart, les relations entre l’instrument soliste et le tutti conserve ce sens du dialogue d’égal à égal. A la suite de l’ample introduction orchestrale, l’entrée du piano frappe par l’élégance de son phrasé, à la fois léger et intense. Mais comment ne pas admirer la vaste cadence qui conclut l’Allegro con brio initial. Louis Schwitzgebel lui confère à juste titre l’importance et l’expression d’un mouvement de sonate. La calme rêverie de l’Adagio non troppo évoque irrésistiblement certains mouvements lents des derniers concertos de Mozart. Quant au Rondo final, il débute dans l’allégresse de l’incitation du piano qui entraîne l’orchestre dans une sorte de jeu de poursuite dont la gaieté ironique est ici soulignée avec esprit et finesse. Pianiste et chef d’orchestre, une fois encore, confèrent à l’œuvre toute la jeunesse de son dynamisme. Chaleureusement applaudi, Louis Schwitzgebel offre un bis touchant et tout en retenue, le fameux et tendre Impromptu n°2 de Franz Schubert.



Le pianiste suisse Luis Schwizgebel,soliste du Concerto n° 1 de Beethoven
- Photo Classictoulouse -

La seconde partie du concert est consacrée à la Symphonie n° 2 en ré majeur. Composé durant l'été 1877 à Pörtschach am Wörthersee dans les Alpes autrichiennes, ce deuxième opus suit de peu cette première symphonie que le compositeur mit tant de temps à écrire, inhibé qu’il était par l’ombre portée par Beethoven. Sa courte gestation donne à cette deuxième partition une spontanéité à laquelle Ben Gernon adhère. La lente et mystérieuse introduction est suivie d’un splendide crescendo qui éclaire peu à peu le paysage. La brume se dissipe. Le chef anime la rêverie apaisée de l’Adagio non troppo d’une certaine fièvre. L’Allegretto grazioso, quasi Andantino s’écoute comme une marche en forêt avec quelques éclats passagers conférant une forte prédominance aux cuivres. Mais le dialogue entre cordes et bois fonctionne bien. Le final chemine joliment de l’interrogation à la lumière. La symphonie s'achève sur une impressionnante et jubilatoire coda.
Une belle ovation salue cette exécution. Ben Gernon félicite chaleureusement chaque pupitre et chaque soliste instrumental, à commencer par le cor solo, Jacques Deleplancque, brillamment sollicité tout au long de l’œuvre.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 20 mai 2019

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 18 mai 2019 à
20 h à la Halle aux Grains de Toulouse

* C. M. von Weber
- Der Freischütz, ouverture

* L. van Beethoven
-Concerto pour piano et orchestre n° 1 en ut majeur

* J. Brahms
- Symphonie n° 2 en ré majeur

 

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index