www.classicToulouse.com
Annonces
 
Les Arts Renaissants
Saison 2019-2020
Odyssud
Saison 2019-2020
Grands Interprètes
Saison 2019-2020
Orchestre du Capitole
Saison 2019-2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2019-2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Saison 2019
La Saison Bleue
Edition 2018-2019
 
Critiques
 
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
Moondog
29/06/2019
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Duende y misterio
16/06/2019
A bout de souffle
Stéphane Delincak, dir.
Mistero Buffo
14 et 15/06/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Chœur du Capitole
Garry Magee, baryton
10/06/2019
Grands Interprètes
Nelson Freire, piano
05/06/2019
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
István Várdai, violoncelle
25/05/2019
Grands Interprètes
Les Siècles
François-Xavier Roth, dir.
Marie Lenormand, mezzo
23/05/2019
Grands Interprètes
Budapest Festival Orch.
Iván Fischer, direction
Emanuel Ax, piano
20/05/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Louis Schwizgebel, piano
18/05/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Quatuor pour la fin du
Temps"
13/05/2019
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Anne Schwanewilms, sop.
11/05/2019
La Saison Bleue
Cuarteto Quiroga
30/04/2019
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
29/04/2019
Orchestre du Capitole
Joseph Swensen, direction
Janina Baechle, mezzo
Christian Elsner, ténor
27/04/2019
Rotary-Tlse-Lauragais
Constant Despres, piano
Chœur Octambule
25/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
17/04/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Raquel Camarinha, sop.
Renaud Capuçon, violon
12/04/2019
Les Arts Renaissants
Thibaut Garcia, guitare
Boris Grelier, flûte
10/04/2019
Les Sacqueboutiers
La Maîtrise de Toulouse
"Missa pro defunctis"
09/04/2019
Grands Interprètes
Martha Argerich et
Lilya Zilberstein, pianos
06/04/2019
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev,
piano et direction
05/04/2019
Clefs de Saint-Pierre
"Temps de guerre"
18/03/2019
Grands Interprètes
Le Bolchoï de Russie
Tugan Sokhiev, direction
13, 14 et 15/03/2019
Grands Interprètes
Bertrand Chamayou, piano
Sol Gabetta, violoncelle
11/03/2019
Orchestre du Capitole
Kazuki Yamada, direction
Sandrine Piau,
Karine Deshayes,
Chœur du Capitole
08/03/2019
Orchestre du Capitole
La Damnation de Faust
H. Berlioz
Tugan Sokhiev, direction
Chœur et Maîtrise du
Capitole
22/02/2019
Les Arts Renaissants
Quatuor Hagen
20/02/2019
Grands Interprètes
Thomas Enhco, piano
Vassilena Serafimova,
marimba
18/02/2019
Les Sacqueboutiers
La Musique au féminin
Paulhac (Haute Garonne)
16/02/2019
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Tugan Sokhiev, direction,
Chœur et Maîtrise du Capitole
- La Damnation de Faust - Hector Berlioz
22 février 2019
     

CRITIQUE

Visionnaire, maudite, infernale aussi…

L’ONCT a décidé de commémorer le 150ème anniversaire de la mort d’Hector Berlioz en programmant sa légende dramatique : La Damnation de Faust, dans son format oratorio d’origine. Régulièrement à l’affiche de la Halle aux Grains, et qui s’en plaindrait tant cette musique est tout simplement sublime, cette légende, dans sa version 2019, vient de connaître quelques avatars qui ont dû mettre en pelote les nerfs des responsables.

En effet, peu de temps avant la représentation, se sont deux des chanteurs principaux qui ont déclaré forfait, rien moins que Marguerite et Faust ! Exit donc Clémentine Margaine et Benjamin Bernheim. Presque au dernier moment voici Sophie Koch et Marc Laho qui viennent sauver le spectacle. Concernant Sophie Koch, j’ai encore dans l’oreille sa mémorable Marguerite de Bastille en décembre 2015 où, dans une mise en scène passionnante d’Alvis Hermanis, aux côtés de Jonas Kaufmann et Bryn Terfel, sous la direction de Philippe Jordan, elle avait obtenu un triomphe personnel retentissant tant son timbre automnal et sa puissance de projection alliés à un somptueux phrasé et une diction parfaite avaient réuni les suffrages enthousiastes des plus exigeants. Si l’on retrouve en ce 22 février 2019, une partie de ses immenses qualités, force est de constater que le compte n’y est pas, tant en termes d’homogénéité de l’instrument que de timbre et d’engagement dramatique. Souhaitons à celle qui va affronter sous peu sur la scène du Capitole la redoutable Ariane de Paul Dukas de retrouver l’ensemble de moyens que l’on sait considérables.



Marc Laho et John Relyea - Photo Patrice Nin -
O

Arrivé en hâte, Marc Laho affronte le rôle d’une difficulté majeure qu‘est celui de Faust, un rôle réclamant un phrasé d’une grande largeur, un souffle sans fin, un ambitus important lui permettant de suivre sans encombre les grandes courbes mélodiques. Connaissant la partition entre autre raison pour l’avoir chantée sous la direction de Tugan Sokhiev à Moscou en 2017, le ténor belge qui fréquentait il y a peu de temps Nadir des Pêcheurs de perles aborde aujourd’hui des rôles beaucoup plus lourds tels que Pollione et Don José. Je retiendrais surtout, vu les circonstances, un phrasé exemplaire et une prosodie parfaitement limpide. Demeure un déficit en puissance et en largeur de timbre. Saluons tout de même la performance d’une troisième partie parfaitement négociée et quand on sait les pièges infernaux déposés toutes les deux notes par le compositeur, on ne peut qu’être respectueux de son interprétation. Seul rescapé de la distribution d’origine, le baryton-basse canadien John Relyea dont la carrière internationale au plus haut niveau n’est plus à commenter. Son Méphisto met en valeur une puissance vocale impressionnante, emplissant sans faillir la Halle aux grains. Il met aussi en valeur le talent dramatique de cet artiste et de fait c’est avec lui que passe le seul frisson de la soirée. Tour à tour cynique, cabot, grinçant, enjôleur, amusant, dantesque, il est bien le personnage central de cette légende. Soulignons enfin la courte mais probante intervention de Julien Véronèse (Brander) dans une Chanson du rat exemplaire.
La direction de Tugan Sokhiev semble privilégier plutôt qu’un arc dramatique global, un format vignettes musicales. Pouvant compter sur des solistes instrumentaux de très haut niveau, il opte pour des couleurs qui éloignent l’orchestre du souffle épique naturellement attendu dans cette partition. Les phalanges chorales, Chœur du Capitole et Maîtrise confondus, ont été, à vrai dire, entendues beaucoup plus convaincantes.
En résumé, mais vous l’avez déjà compris, une Damnation qui confirme bien son statut d’œuvre sublime à manipuler avec précaution…

Robert Pénavayre
Article mis en ligne le 28 février 2019

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 

Programme du concert donnés le 22 février 2019 à 20 h, à la Halle aux Grains de Toulouse

* H. Berlioz
- La Damnation de Faust



Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index