www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre du Capitole
Christian Zacharias, piano
et direction
25/03/2017
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
Bach, Passion St Jean
31/03/2017
Association Gabriel Fauré
Paradis latin
Julien Martineau
31/03/2017
 
Critiques
 
Les Arts Renaissants
Ensemble Les Surprises
22/03/2017
Les Sacqueboutiers
Pôle des Arts Baroques
Jean-Pierre Canihac, dir.
19 et 20/03/2017
Grands Interprètes
Orchestre et Choeur de
l'Opéra du Bolchoï-Moscou
Tugan Sokhiev, direction
La Pucelle d'Orléans
P. I. Tchaïkovski
15/03/2017
Clefs de Saint-Pierre
Folk Songs
13/03/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Don Quichotte,
Jules Massenet
24/02/2017
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
20/02/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Lucas Debargue, piano
17/02/2017
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Raphaël Sévère, clarinette
10/02/2017
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Jean-Guihen Queyras,
violoncelle
09/02/2017
Grands Interprètes
Scottish Chamber
Orchestra
Robin Ticciati, direction
Maria João Pires, piano
04/02/2017
Arts Renaissants
Claire Désert, piano
Pascal Moraguès,
clarinette
Gary Hoffman, violoncelle
01/02/2017
Orchestre du Capitole
Lorenzo Viotti, direction
Daniel Lozakovitj, violon
27/01/2017
Orchestre du Capitole
Rinaldo Alessandini, dir.
20/01/2017
Clefs de Saint-Pierre
D'âmes et d'anche
16/01/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Alison Balsom, trompette
13/01/2017
Arts Renaissants
Quatuor Modigliani
11/01/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra
Claudia Barainsky, soprano
Garry Magee, baryton
15/12/2016
Orchestre de l'Université
de Toulouse
Jean-Guy Olive, direction
Jérôme Pernoo, violoncelle
13/12/2016
Les Amis des Orgues
de Castanet-Tolosan
Concert de Noël
11/12/2016
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio France
Myung-Whun Chung, dir.
Nicholas Angelich, piano
10/12/2016
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Jean-Yves Thibaudet,
piano
09/12/2016
Arts Renaissants
Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
07/12/2016
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
Elias, Mendelssohn
03/12/2016
Orchestre du Capitole
Christophe Mangou, dir.
Jeff Mills, DJ
01 et 02/12/2016
Musique au Palais
Bach, Mozart, Beethoven
Un Voyage en Russie
26 et 27/11/2016
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
24/11/2016
Clefs de Saint-Pierre
Le trombone à travers
les âges
21/11/2016
Orangerie de Rochemontès Orianne Moretti,soprano
Ilya Rashkovskiy, piano
Concert de Gala
20/11/2016
Grands Interprètes
Julia Lezhneva, soprano
La Voce Strumentale
Dmitry Sinkovski, dir.
19/11/2016
Les Sacqueboutiers
Festival Déodat de
Séverac
Le Roman de Jaufre
17/11/2016
Arts Renaissants
Jordi Savall
Le Concert des Nations
16/11/2016
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
et piano
04/11/2016
Orchestre du Capitole
Thomas Søndergård, dir.
Vilde Frang, violon
29/10/2016
Les Sacqueboutiers
Rencontre Internationale
des Cuivres Anciens
20 au 23/10/2016
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Tugan Sokhiev , direction
Lucas Debargue, piano - 17 février 2017
     
COUP DE CŒUR
     

CRITIQUE

L’apothéose des musiques françaises

Le concert donné le 17 février par l’Orchestre national du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev a subi un changement de programme de dernière minute. La création française prévue de l’œuvre de Benjamin Attahir, Sawti'l Zaman, a été remplacée par l’exécution du célèbre Prélude à l’après-midi d’un faune, de Claude Debussy. La pièce de Benjamin Attahir sera vraisemblablement reprogrammée au cours de la prochaine saison symphonique. Ce concert réunissait en définitive trois compositeurs qui ont porté haut le style musical français au passage du XIXème siècle vers le XXème : Chausson, Debussy, Ravel.

Le Prélude à l’après-midi d’un faune, qui ouvre cette soirée représente le premier grand succès du compositeur qui bouleversera l’art lyrique avec Pelléas et Mélisande. La création en 1894 d’une pièce musicale inspirée d’un poème récent, en l’occurrence L'Après-Midi d'un faune, publié en 1876, de Stéphane Mallarmé, constituait à l’époque une audacieuse nouveauté. Lorsqu’on se souvient que le poème était lui-même accompagné d’illustrations signées Edouard Manet, on assiste là à une belle tentative d’art total… La partition de Debussy se veut « une illustration très libre du beau poème de Stéphane Mallarmé. » Son écriture tend à soumettre la forme musicale au sujet abordé, et non l’inverse. L’imagination au service de l’écriture. Tugan Sokhiev et ses musiciens abordent l’œuvre avec une tendre langueur. Les premières mesures ainsi fredonnées par la flûte de François Laurent traduisent parfaitement l’indication de Debussy lui-même : « C'est juste un berger qui joue de la flûte, assis le cul dans l'herbe… » La simplicité au service de la musique. La sensualité du développement qui suit, la ferveur qui peu à peu s’installe, sont admirablement menées, soulignant la poésie, le galbe du phrasé. Jusqu’à l’extinction imperceptible du son. Le rêve en musique.



Lucas Debargue, soliste du Concerto en sol majeur de Ravel - Photo Classictoulouse -
O

Maurice Ravel poursuit, avec d’autres principes et un style bien personnel, la démarche de Debussy. Néanmoins, son Concerto en sol majeur, construit sur un modèle classique, n’hésite pas, à l’instar de son presque contemporain Concerto pour la main gauche, à se laisser « contaminer » par l’émergence du jazz. L’imagination de cette brillante partition rencontre celle du jeune pianiste Lucas Debargue, soliste de la soirée. Lucas Debargue a joué pour la première fois avec l'Orchestre national du Capitole en juillet 2016, au Festival Radio France et Montpellier. Il a également participé avec succès au Festival International Piano aux Jacobins, le 13 septembre dernier.
Artiste sensible, il aborde l’Allegramente avec une certaine retenue. Soutenu, entouré par un orchestre coloré et vivant, le soliste entre peu à peu dans cet univers prodigieusement inventif. Un grand bravo aux périlleux solos de trompette (Hugo Blacher) et de cor (Thibault Hocquet), d’une sûreté et d’une musicalité impressionnantes, sans oublier les interventions poétiques de la harpe de Gaëlle Thouvenin. Dans l’introduction a cappella de l’Adagio assai la délicatesse du toucher du soliste se fait poésie. Le solo de cor anglais (Gabrielle Zaneboni) distille une bien touchante nostalgie. L’inquiétude qui accompagne le grand crescendo de ce mouvement émeut. Enfin, la vivacité du final bénéficie d’une belle complicité entre le soliste et l’orchestre. L’ironie se fait légère.
Deux bis répondent aux applaudissements nourris du public. A la nostalgie subtile de la 1ère des Gnossiennes d’Erik Satie, succède l’intense poésie de la 4ème Ballade en la bémol majeur de Gabriel Fauré, admirablement distillée par Lucas Debargue.



Tugan Sokhiev et l'Orchestre national du Capitole - Photo Classictoulouse -

La seconde partie du concert est entièrement consacrée à l’unique Symphonie, en si bémol majeur, d’Ernest Chausson. Cette partition intense et originale est un véritable chef-d’œuvre qui, avec la Symphonie en ré mineur de César Franck, rivalise avec la science symphoniste de l’Allemagne de la fin du XIXème siècle. Tugan Sokhiev entraîne son orchestre dans cette fresque étonnante avec une énergie et une conviction qui par moments donnent le frisson. Le Lento du premier mouvement évoque irrésistiblement les incantations mystiques du Parsifal de Wagner. Il s’enchaîne sur les élans épiques, éblouissants de l’Allegro vivo qu’enflamme l’incandescence des cordes. La grandeur extatique du 2ème mouvement, Très lent, conduit à un crescendo implacable à couper le souffle, mené de main de maître. Le final, Animé, résonne comme une rédemption. Le choral conclusif donne la chair de poule. Tout au long de cette exécution, l’orchestre déploie ses fastes les plus évidents. On ne sait qu’admirer le plus : la plénitude sonore, l’équilibre entre les pupitres, le relief qui en résulte, la qualité de chaque solo… Tugan Sokhiev, maniant avec intelligence l’analyse autant que la synthèse, conduit l’œuvre au triomphe. A coup sûr l’une des grandes interprétations de la saison.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 18 février 2017

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donnés le 17 février 2017
à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse :


* C. Debussy
- Prélude à l'après-midi d'un faune

* M. Ravel
- Concerto pour piano et orchestre en sol majeur

* E. Chausson
- Symphonie en si bémol majeur op. 20

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2016-2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index