www.classicToulouse.com
Annonces
 
Arts Renaissants
Ensemble Les Surprises
22/03/2017
Orchestre du Capitole
Christian Zacharias, piano
et direction
25/03/2017
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
Bach, Passion St Jean
31/03/2017
Association Gabriel Fauré
Paradis latin
Julien Martineau
31/03/2017
 
Critiques
 
Les Sacqueboutiers
Pôle des Arts Baroques
Jean-Pierre Canihac, dir.
19 et 20/03/2017
Grands Interprètes
Orchestre et Choeur de
l'Opéra du Bolchoï-Moscou
Tugan Sokhiev, direction
La Pucelle d'Orléans
P. I. Tchaïkovski
15/03/2017
Clefs de Saint-Pierre
Folk Songs
13/03/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Don Quichotte,
Jules Massenet
24/02/2017
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Philippe Monferran, piano
20/02/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Lucas Debargue, piano
17/02/2017
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Raphaël Sévère, clarinette
10/02/2017
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Jean-Guihen Queyras,
violoncelle
09/02/2017
Grands Interprètes
Scottish Chamber
Orchestra
Robin Ticciati, direction
Maria João Pires, piano
04/02/2017
Arts Renaissants
Claire Désert, piano
Pascal Moraguès,
clarinette
Gary Hoffman, violoncelle
01/02/2017
Orchestre du Capitole
Lorenzo Viotti, direction
Daniel Lozakovitj, violon
27/01/2017
Orchestre du Capitole
Rinaldo Alessandini, dir.
20/01/2017
Clefs de Saint-Pierre
D'âmes et d'anche
16/01/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Alison Balsom, trompette
13/01/2017
Arts Renaissants
Quatuor Modigliani
11/01/2017
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra
Claudia Barainsky, soprano
Garry Magee, baryton
15/12/2016
Orchestre de l'Université
de Toulouse
Jean-Guy Olive, direction
Jérôme Pernoo, violoncelle
13/12/2016
Les Amis des Orgues
de Castanet-Tolosan
Concert de Noël
11/12/2016
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio France
Myung-Whun Chung, dir.
Nicholas Angelich, piano
10/12/2016
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Jean-Yves Thibaudet,
piano
09/12/2016
Arts Renaissants
Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
07/12/2016
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
Elias, Mendelssohn
03/12/2016
Orchestre du Capitole
Christophe Mangou, dir.
Jeff Mills, DJ
01 et 02/12/2016
Musique au Palais
Bach, Mozart, Beethoven
Un Voyage en Russie
26 et 27/11/2016
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
24/11/2016
Clefs de Saint-Pierre
Le trombone à travers
les âges
21/11/2016
Orangerie de Rochemontès Orianne Moretti,soprano
Ilya Rashkovskiy, piano
Concert de Gala
20/11/2016
Grands Interprètes
Julia Lezhneva, soprano
La Voce Strumentale
Dmitry Sinkovski, dir.
19/11/2016
Les Sacqueboutiers
Festival Déodat de
Séverac
Le Roman de Jaufre
17/11/2016
Arts Renaissants
Jordi Savall
Le Concert des Nations
16/11/2016
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
et piano
04/11/2016
Orchestre du Capitole
Thomas Søndergård, dir.
Vilde Frang, violon
29/10/2016
Les Sacqueboutiers
Rencontre Internationale
des Cuivres Anciens
20 au 23/10/2016
 
 

 

Concerts / Orchestre national du Capitole - Tugan Sokhiev, direction
Alison Balsom, trompette - 13 janvier 2017
     
COUP DE CŒUR
     

CRITIQUE

Mémorable « Leningrad » !

Le premier concert symphonique de l’année pour l’Orchestre national du Capitole et son directeur musical Tugan Sokhiev, le 13 janvier dernier, jouait clairement sur les contrastes. Le joyeux et lumineux concerto pour trompette de Joseph Haydn précédait l’une des partitions les plus tragiques et les plus vastes de tout le répertoire symphonique, la Symphonie n° 7 de Dimitri Chostakovitch, destinée à rendre hommage à la ville natale du compositeur, martyrisée par un siège interminable au cours de la seconde guerre mondiale. L’événement musical fut à la mesure de l’ambition affichée.

Le jeune et belle trompettiste britannique Alison Balsom, pour sa première apparition à la Halle aux Grains, défend donc en ouverture le plus célèbre des concertos pour trompette et orchestre, celui que Joseph Haydn dédia à Anton Weidinger. Ce musicien à la Cour de Vienne inventa une trompette à clé capable de jouer tous les degrés de la gamme chromatique d'une manière parfaitement juste. C’est cette nouvelle invention qui motiva Haydn à écrire pour lui cette partition, créée le 22 mars 1800 et éditée seulement au XXème siècle, en 1929. Alison Balsom s’empare de cette œuvre avec une aisance et un naturel souriants. Sonorité brillante, justesse absolue, virtuosité sans faille s’accompagnent d’une musicalité et d’une finesse rares. Dès le premier énoncé du thème initial, la soliste démontre son sens du phrasé et de l’articulation. Alternant subtilement legato et staccato, elle donne vie à cette écriture raffinée. La cadence très technique, mais pas seulement, qui conclut l’Allegro initial, si elle rappelle par instant, en guise d’hommage, celle que pratiquait Maurice André, est signée de l’interprète elle-même. Sans excès de romantisme, elle confère à l’Andante cette tendresse si caractéristique que le compositeur y développe. Le final pétille de bonheur et d’imagination. Tout au long du concerto, de fructueux dialogues s’établissent avec un orchestre aux petits soins. Le grand succès que recueille la soliste obtient d’elle un bis particulièrement original, sa version pour trompette de Syrinx que Debussy composa pour la flûte. Un beau moment de poésie.



La trompettiste britannique Alison Balsom, soliste du concerto de Haydn, avec l'Orchestre national du Capitole dirigé par Tugan Sokhiev - Photo Classictoulouse -

Il fallait bien la rupture de l’entracte pour passer de cette joie de vivre à la tragédie humaine, dramatiquement évoquée par la Symphonie n°7 en ut majeur de Dimitri Chostakovitch. Ce puissant symbole de la résistance face à la barbarie nazie, fut composé en décembre 1941, alors que Chostakovitch était évacué à Kouïbychev où l’œuvre fut créée. Cette partition hors norme, que Tugan Sokhiev a enfin souhaité aborder, exige un orchestre aussi nombreux qu’aguerri. Le podium de la Halle aux Grains ne suffit pas à contenir l’ensemble des musiciens, et particulièrement tous les pupitres de cordes. Ainsi dix contrebasses assurent une assise impressionnante à la sonorité de l’ensemble. Deux loges situées dans les gradins qui surplombent les derniers rangs du podium accueillent les cuivres supplémentaires.
Disons tout de suite que l’Orchestre national du Capitole atteint ce soir-là des sommets d’excellence, galvanisé par l’enthousiasme, la précision, l’énergie et la rigueur de la direction de son chef. L’élan dramatique qui ouvre l’Allegretto initial prend la dimension d’une proclamation solennelle. On est immédiatement submergé par l’intensité incandescente que produit l’ensemble des cordes, jamais couvert par les vents, si puissants soient-ils. La dynamique dont ces pupitres sont capables s’avère impressionnante. De la poésie à l’éclat, les sonorités restent d’une incroyable plénitude, d’une absolue beauté. Tugan Sokhiev règle de manière éblouissante l’implacable marche qui véhicule le thème dit « de l'Invasion ». Inquiétante dès ses premières mesures jouées ici subtilement pianissimo ce thème instille, dans un crescendo très progressif, la terreur qu’inspire la marche irrésistible de l'envahisseur. Fascinant ! Cette répétition sans fin du même thème soutenu par l’insidieux battement d’une caisse claire impitoyable n’est pas sans rappeler l’exploitation de l'orchestre par Maurice Ravel dans son Boléro. Un Adagio funèbre de basson, admirablement mis en scène, conduit vers le retour, pianissimo cette fois, glaçant, du thème de la marche.



L'Orchestre national du Capitole, dirigé par Tugan Sokhiev, lors de l'exécution de la
7ème Symphonie de Chostakovitch - Photo Classictoulouse -

Le Moderato qui suit prend des allures de Scherzo. L’ambigüité de la fausse joie mêlée de peur qu’il affiche constitue l’une des caractéristiques de l’écriture de Chostakovitch. La précision du jeu de chaque pupitre confère tout son prix à cette espace de relative (très relative !) détente.
L’épanchement dramatique de l’Adagio prend ici les dimensions d’une « agonie silencieuse ». Comment ne pas penser au sort des populations martyrisées par l’horreur de cette invasion guerrière. Le dénuement extrême évoqué reçoit le soutien compatissant d’un splendide solo de flûte, comme une petite lueur dans l’obscurité. L’Allegro non troppo final s’enchaîne très progressivement. Un vague d’énergie vient bientôt submerger le paysage sonore. Ce mouvement témoigne, une fois encore, du double langage manié avec art par le compositeur. L’optimisme exigé par les autorités côtoie le désespoir d’une situation insupportable. Jusqu’aux dernières mesures, irrésistibles dans leur ampleur déclamatoire, la rigueur chaleureuse de la direction irradie sur tout l’orchestre. Leningrad renaît de ses cendres. Le grand crescendo final, comme une coulée de lave, rompt les digues. On n’a plus qu’à se laisser submerger…
Répondant à l’enthousiasme du public, Tugan Sokhiev rend un hommage vibrant à chaque musicien soliste, puis à l’ensemble de l’orchestre. L’orchestre à son tour acclame son directeur avec une affection non dissimulée.
Assurément cette soirée restera longtemps dans les mémoires. Elle pourra d’ailleurs être revécue sur medici.tv dont l’équipe technique a réalisé l’enregistrement sonore et visuel.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 14 janvier 2017

 

 

infos
 

Détail des informations, s’adresser à :

Orchestre National du Capitole de Toulouse
- Service location
BP 41408 – 31014
Toulouse Cedex 6.


Renseignements, détail complet de la saison et réservations :

http://onct.toulouse.fr/
 
Programme du concert donné le 13 janvier 2017
à 20 h à la Halle aux Grains de Toulouse :


* J. Haydn
- Concerto pour trompette et orchestre en mi bémol majeur

* D. Chostakovitch
- Symphonie n°7 en ut majeur - "Leningrad"

 

 

Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2016-2017
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index