www.classicToulouse.com
Annonces
 
Association Aïda
Saison 2020-2021
30/06/2020
Les Arts Renaissants
Saison 2020-2021
Orchestre de Chambre
de Toulouse
Saison 2020-2021
Association Aïda
Orchestre nat. du Capitole
11/06/2020
Grands Interprètes
Saison 2020-2021
Les Clefs de Saint-Pierre
Saison 2020-2021
Orchestre du Capitole
Saison 2020-2021
04/06/2020
Musique en Dialogue aux
Carmélites
Saison 2020
29/08 au 27/09/2020
Les Arts Renaissants
Yasuko Uyama-Bouvard
Orchestre Les Passions
Jean-Marc Andrieu, dir.
29/09/2020
Jean-Claude Guidarini
In memoriam
10/04/2020
Le projet DÉMOS
Présentation
07/10/2019
Toulouse Guitare
Saison 2019-2020
Présentation
13/09/2019
 
Critiques
 
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
02/07/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Tugan Sokhiev, direction
Bertrand Chamayou, piano
26/06/2020
Orchestre nat. du Capitole
Concert exceptionnel
Renaud Capuçon, violon
19/06/2020
Le Consort Apollon
Clément Lanfranchi, dir.
09/03/2020
Orchestre du Capitole
Cornelius Meister, dir.
Josef Špaček, violon
05/03/2020
Grands Interprètes
Julien Martineau,
mandoline
Vanessa Benelli Mosell,
piano
02/03/2020
Orchestre du Capitole
Kahchun Wong, direction
28/02/2020
Les Arts Renaissants
Ensemble Tictactus
26/02/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Ombres portées
24/02/2020
Orchestre du Capitole
Maxim Emelyanychev, dir.
Fumiaki Miura, violon
21/02/2020
Orchestre du Capitole
Pascal Rophé, direction
Renaud Capuçon, violon
15/02/2020
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Orfeón Donostiarra,
Jeanine de Bique, soprano
Christa Mayer, mezzo

08/02/2020
Grands Interprètes
Martha Argerich, piano
Mischa Maisky, violoncelle
06/02/2020
Toulouse Guitare
SoloDuo
31/01/2020
Les Arts Renaissants
Patricia Petibon, soprano
Susan Manoff, piano
30/01/2020
Les Clefs de Saint-Pierre
Couleurs d'exil
20/01/2020
Grands Interprètes
Thibaut Garcia, guitare
Christian-Pierre La Marca,
violoncelle
14/01/2020
Orchestre du Capitole
Josep Pons, direction
Javier Perianes, piano
10/01/2020
La Saison Bleue
Alexandre Pascal, violon
Théo Fouchenneret, piano
07/01/2020
Grands Interprètes
Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon, direction
16/12/2019
Toulouse Guitare
Les Frères Méduses et
Jennifer Choi
13/12/2019
Les Arts Renaissants
Il Giardino Armonico
Giovanni Antonini, dir.
10/12/2019
Maîtrise de Toulouse
Les Sacqueboutiers
07/12/2019
Grands Interprètes
Les Musiciens du Louvre
Marc Minkowski, direction
02/12/2019
Musique au Palais
Visages du Romantisme
Allemand
23 et 24/11/2019
Orchestre du Capitole
Ben Gernon, direction
Sol Gabetta, violoncelle
22/11/2019
Grands Interprètes
Grigory Sokolov, piano
19/11/2019
Les Sacqueboutiers
Ensemble C. Janequin
Théâtre du Capitole
"Plaisir de gorge et joyeux
instruments"
17/11/2019
Les Arts Renaissants
Richard Galliano,
Prague String Quintet
14/11/2019
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Victor Julien-Laferrière,
violoncelle
08 et 09/11/2019
Le forum ByPass
La Nuit Acousmatique
04/11/2019
 

 

Concerts/ Arts Renaissants - Richard Galliano et le Prague String Quintet
14 novembre 2019
     

ANNONCE

Avec Richard Galliano, l’ouverture virtuose de la saison des Arts Renaissants

Le 14 novembre dernier, l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines hébergeait le concert d’ouverture de la saison des Arts Renaissants. A cette occasion, l’accordéoniste et compositeur « atypique » Richard Galliano a attiré la foule des mélomanes curieux et intéressés par une pratique « différente » de la musique sans frontières, sans normes rigides, sans a priori. En compagnie du quintette à cordes d’origine tchèque, le Prague String Quintet, ce musicien hors normes a présenté un programme musical particulièrement éclectique, ouvert sur plusieurs siècles de création.

Pour Richard Galliano, « Ce qui importe en musique, ce n’est pas ce qu’on joue, c’est comment on le joue. » Ce soir-là, il structure sa présentation entre une majorité d’œuvres accompagnées par ses complices instrumentistes à cordes et quelques pièces solistes qu’il défend avec panache. Pendant toute la durée du concert offert dans la continuité, Richard Galliano ne quitte pas le devant de la scène et participe activement à tous les épisodes. Le poids de son magnifique accordéon (l’équivalent d’une quarantaine de violons !) ne semble jamais lui peser. Il en « joue » (dans tous les sens du terme) avec une dextérité et une virtuosité impressionnantes.
Sa science de la composition ponctue toute la soirée avec des pièces d’une grande variété.


Richard Galliano en soliste
- Photo Classictoulouse -
O

Ainsi Habanerando, avec son rythme si caractéristique, ouvre le concert et donne le ton. Un peu plus loin, il présente sa Petite suite française, partition élaborée dans laquelle les cordes sont vite rejointes par l’accordéon avec lequel elles dialoguent joliment. Plus loin, il défend seul son Aria, qu’il a composée et dédiée au trompettiste, son ami Bernard Soustrot, présent ce soir-là dans la salle.
Et puis, toujours en compagnie du Prague String Quintet, une dernière séquence de ses compostions débute par deux mouvements de son Opale concerto qui se veut évocation des « …images du vieux Paris, l’accordéon des rues, le limonaire… » Quant à sa fameuse Valse à Margaux., elle représente l’emblème du New musette qui combine jazz, musette et musique classique. Il choisit de terminer cette exploration introspective avec le Tango pour Claude, rendant ainsi un hommage appuyé et permanent au compagnon d’une vie que fut pour lui Claude Nougaro.

Mais Richard Galliano ne limite pas ce programme à ses propres compositions. Sans surprise, il investit l’œuvre inépuisable du grand Astor Piazzolla. Celui-là même qui lui conseilla « Vas-y ! Fais avec le musette ce que j’ai fait avec le tango », introduisant ainsi le concept musical de « New Jazz Musette ». Avec deux des Cuatro Estaciones Porteñas (Les Quatre Saisons de Buenos Aires) de l’illustre musicien argentin (Otoño et Primavera), les interprètes réunis explorent la profonde nostalgie qui imprègne ces évocations, miroirs d’un autre cycle des Saisons, celui de Vivaldi. Les cordes apportent ici leur contribution imagée avec d’étranges sonorités « grattées ». En solitaire, Richard Galliano offre une vision « ornée » (au sens baroque du terme) du fameux Libertango du même Piazzolla. La virtuosité de l’interprète s’y épanouit librement. Toujours en solo, l’accordéoniste rend hommage à Enrique Granados avec sa Danse espagnole n° 5, Andaluza. Une autre performance instrumentale hors norme ! En outre, les musiciens souhaitent célébrer la mémoire de Michel Legrand, récemment disparu. Ils rajoutent alors au programme quelques-unes des musiques du compositeur organiquement lié au monde du cinéma.



Richard Galliano et les musiciens du Prague String Quintet -Photo Classictoulouse -

Le troisième volet de la soirée prolonge la panoplie des transcriptions de grandes œuvres du répertoire classique que le musicien ose tous azimuts. L’accordéon devient violon dans deux partitions emblématiques de la période baroque. Il affronte ainsi les tourbillons de l’orage du 2ème concerto des fameuses Quattro Stagioni d’Antonio Vivaldi. Plus convaincant encore, l’instrument flirte avec l’orgue dans le 1er mouvement du Concerto pour violon et cordes en la mineur de Johann Sebastian Bach. Mais c’est peut-être avec l’Adagio du sublime Concerto pour clarinette et orchestre de Mozart que le mimétisme de l’accordéon avec l’instrument soliste original choisi par le compositeur fonctionne le plus intimement.
Lorsque ce voyage en liberté s’achève, le public de l’auditorium Saint-pierre des Cuisines réclame quelques étapes supplémentaires. Richard Galliano et ses complices tchèques se plient volontiers à ces demandes et reviennent sur scène avec deux « tubes » bienvenus. Après l’indispensable et nostalgique Oblivion, d’Astor Piazzolla, arrangé par les interprètes, ceux-ci renouent avec le monde cinématographique de Michel Legrand. Le voyage s’achève vraiment sur la célèbre chanson « Je ne pourrai jamais vivre sans toi… » des Parapluies de Cherbourg.
Ce concert hors norme augure bien de la saison des Arts Renaissants.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 15 novembre 2019

 

infos
 

Renseignements et réservations :

- par correspondance à l'adresse :
Les Arts Renaissants, 22 bis rue des fleurs  31000 Toulouse

- par téléphone :
05 61 25 27 32

- par e-mail :
Les-Arts-Renaissants@wanadoo.fr

- par internet : 
http://www.arts-renaissants.fr/

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2020-2021
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2019-2020
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index