www.classicToulouse.com
Annonces
 
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Star Wars
19 et 20/12/2018
La Saison Bleue
Edition 2018-2019
Rencontres musicales
de Nailloux
28/09 au 15/12/2018
 
Critiques
 
Les Arts Renaissants
La Chapelle Rhénane
Benoît Haller, direction
12/12/2018
Grands Interprètes
Evan Hugues, chant
Hélio Vida, piano

10/12/2018
Orchestre du Capitole
Klaus Mäkelä, direction
Akiko Suwanai, violon
08/12/2018
Clefs de Saint-Pierre
"Demain dès l'aube"
03/12/2018
Grands Interprètes
Maria João Pires et Lilit
Grigoryan, pianos

29/11/2018
Musique au Palais
Edition 2018
24 et 25/11/2018
Grands Interprètes
Orchestre Philharmonique
de Radio-France
Mikko Franck, direction
Khatia et Gvantsa
Buniatishvili, pianos

24/11/2018
Orchestre du Capitole
David Fray, dir. et piano
Audrey Vigoureux,
Emmanuel Christien,
Jacques Rouvier, pianos
23/11/2018
Les Sacqueboutiers
Théâtre du Capitole
Voyage musical
en Nouvelle Espagne
23/11/2018
Les Arts Renaissants
Il delirio fantastico
Vincent Bernhardt, dir.
Laureen Stoulig, soprano
14/11/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Dénes Várjon, piano
09/11/2018
Grands Interprètes
Il Pomo d'Oro
Maxim Emelyanychev, dir.
Serse, G. F. Haendel
07/11/2018
Quatuor Alizé
04/11/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Edgar Moreau, violoncelle
03/11/2018
Orchestre du Capitole
Michael Sanderling, dir.
Nicola Benedetti, violon
27/10/2018
Toulouse Wind Orchestra
Mathieu Romano, direction
Alexandre Gattet, hautbois
26/10/2018
Orchestre du Capitole
Rinaldo Alessandrini, dir.
Julien Martineau,
mandoline
20/10/2018
La Dame d'Aragon
Mozart, Pélerin de l'Infini
15/10/2018
Orchestre du Capitole
Wayne Marshall, direction
Soirée Bernstein
12/10/2018
Clefs de Saint-Pierre
Soirée Brahms
08/10/2018
Toulouse Guitare
Marcin Dylla - Boris Paul
05/10/2018
Rendez-vous musical
Vincent Jockin
02/10/2018
Dialogue aux Carmélites
Le voyage à Lübeck
23/09/2018
Orchestre du Capitole
Tugan Sokhiev, direction
Denis Kozhukhin, piano
21 et 22/09/2018
Dialogue aux Carmélites
Mūza Rubackytė, piano
Régis Goudot, récitant
26/08/2018
Les Sacqueboutiers
Le Roman de Jaufre
Festival Elizik, Narbonne
11/07/2018
Orchestre du Capitole
Lahav Shani, direction
Toulouse d'Eté
09/07/2018
Dialogue aux Carmélites
Amanda Favier, violon
François Castang, récitant
08/07/2018
Orchestre L'Enharmonie
Serge Krichewsky, dir.
Chiu-Jan Ying, violon
02/07/2018
Orchestre du Capitole
Enrique Mazzola, direction
Edgar Moreau, violoncelle
22/06/2018
Orchestre du Capitole
Long Yu, direction
Chad Hoopes, violon
16/06/2018
Grands Interprètes
Chamber Orchestra of
Europe,
Yannick Nézet-Séguin, dir.
Lisa Batiashvili, violon
15/06/2018
 

 

Concerts/ Arts Renaissants - Il delirio fantastico - Vincent Bernhardt, direction, Laureen Stoulig, soprano - 14 novembre 2018
     

CRITIQUE

« Amour profane, amour sacré » aux Arts Renaissants

L’église Saint-Exupère de Toulouse accueillait, ce 14 novembre dernier, le concert d’ouverture de la nouvelle saison des Arts Renaissants. Le jeune ensemble instrumental Il delirio fantastico et la soprano Laureen Stoulig proposaient un beau programme de musique italienne de la Renaissance. Pas moins de dix-neuf pièces brèves d’une dizaine de compositeurs différents permettaient ainsi de brosser un tableau d’une belle richesse de cette période d’effervescence musicale et plus généralement artistique.

A la suite de l’adresse de bienvenue du nouveau président des Arts Renaissants, Claude Scavazza, la soirée, baptisée « Amour profane, amour sacré » s’ouvre sur une entrée surprise en musique des huit membres de l’ensemble. Dirigés du clavecin par le talentueux Vincent Bernhardt, deux flûtistes à bec, deux violonistes, une gambiste/violoncelliste, un luthiste/théorbiste, une harpiste et le chef/claveciniste prennent place sous les accents ciselés d’une première pièce réjouissante signée Marco Uccellini, Aria quinta sopra La Bergamasca. Les flûtes évoquent irrésistiblement des chants d’oiseaux bien en situation, le nom de ce compositeur du XVIIème siècle signifiant « oisillons » !


Les musiciens de l'ensemble Il delirio fantastico dans l'église Saint-Jérôme
- Photo Cartherine Ulmet -

L’ensemble du concert, admirablement bien structuré, alterne alors pièces instrumentales et pièces vocales puisées dans le réservoir intarissable d’un répertoire allant du XVIème siècle au XVIIème. On ne peut qu’admirer l’énergie, mais aussi le raffinement que l’ensemble instrumental apporte à ce florilège habilement fondu en un même creuset. Fort heureusement, les dix-neuf extraits sont présentés dans la continuité, sans que des salves d’applaudissements ne viennent fragmenter le flot ininterrompu. Tout au long de la soirée, les « affects », chers aux compositeurs de cette période, déploient une variété réjouissante de caractères. Cela va de la nostalgie touchante de la Passacaglia d’Andrea Falconiero à l’animation irrésistible de la Battaglia di Barabaso yerno de Satanas, du même compositeur, en passant par la douceur angélique de la Sinfonia del sesto tono, de Biagio Marini.
Un moment étonnant disperse les musiciens dans la nef de l’église, jusqu’à la tribune de l’orgue. Ainsi offerte la Sinfonia del primo tono, de Biagio Marini, et La suave melodia d’Andrea Falconiero, prennent une saveur particulière.
Deux pièces instrumentales solistes se parent d’un charme particulier. Il s’agit de la Toccata d’Alessandro Piccinini subtilement jouée au théorbe par Ulrik Gaston Larsen et de la Fantaisie de Francesco da Milano, à laquelle la harpiste Marie-Domitille Murez confère une poésie touchante. Aux côtés de ces deux musiciens raffinés, le continuo bénéficie, tout au long du concert, de la viole de gambe et du violoncelle de Barbara Hünninger et bien évidemment du clavecin volubile de Vincent Bernhardt. Les deux flûtistes à bec, Virginie Botty et Florian Gazagne, ainsi que les deux violonistes, Reynier Guerrero et Sayaka Shinoda, complètent harmonieusement ce bel ensemble qui sait combiner ardeur et poésie.



La soprano Laureen Stoulig entourée de Vincent Bernhardt, clavecin, Marie-Domitille Murez, harpe baroque et Ulrik Gaston Larsen, théorbe - Photo Catherine Ulmet -

La soprano Laureen Stoulig ouvre sa contribution sur le fameux Prologue consacré à La musica de l’emblématique, et réputé premier opéra de l’Histoire, L’Orfeo, de Claudio Monteverdi. Impressionné par la qualité du matériau vocal, sa puissance de projection, on peut néanmoins s’étonner de la dramatisation à la limite de l’affectation dont elle pare cet épisode déterminant de l’œuvre. Par la suite, chacune de ses interventions retrouve ces deux aspects de son chant. Capable de rares moments de finesse retenue, la cantatrice se lance souvent dans un déploiement vocal qui tend la main à ce que sera l’opéra quelques siècles plus tard. Parfois Monteverdi évoque irrésistiblement Verdi. L’excès de dramatisation l’amène à poitriner exagérément quelques notes graves. C’est d’autant plus rédhibitoire dans une pièce sacrée comme le Laudate Dominum, de Monteverdi, dans laquelle la ferveur souhaitée atteint ici la limite du cri, avec usage d’un portamento pas vraiment en situation. Comme s’il s’agissait de créer un style baroque proche du vérisme. Les indéniables qualités vocales de Laureen Stoulig gagneraient à plus de retenue dans un tel répertoire. Néanmoins, ce chant extraverti rencontre un grand succès auprès du public nombreux qui emplit la nef de l’église Saint-Exupère et qui acclame la cantatrice. Ce même public ne se prive pas d’applaudir également avec ferveur l’ensemble des interprètes qui offrent une nouvelle exécution de la pièce finale de ce programme, extrait des fameux Scherzi musicali de Monteverdi, Damigella tutta bella.
Ce premier concert des Arts Renaissants augure bien de la suite d’une saison riche et prometteuse.

Serge Chauzy
Article mis en ligne le 16 novembre 2018

 

infos
 

Renseignements et réservations :

- par correspondance à l'adresse :
Les Arts Renaissants, 22 bis rue des fleurs  31000 Toulouse

- par téléphone :
05 61 25 27 32

- par e-mail :
Les-Arts-Renaissants@wanadoo.fr

- par internet : 
http://www.arts-renaissants.fr/

 
Les saisons musicales
lyrique et
chorégraphique
toulousaines

 
2018-2019
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index