www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Livres/ Le secret des trois sœurs - Louis-Oliviet Vitté
     

Une auberge de Dordogne

Un petit village tranquille, un fleuve, libre encore dans sa vie de fleuve suivant les saisons ; les grandes barques à fond plat, les "gabares", transportant le bois abattu en amont par les bûcherons ; escale des bûcherons et des gabariers dans ce village tranquille, avant de poursuivre la route, le temps de souffler dans une auberge d'excellente réputation tenue par trois femmes, trois sœurs célibataires, Adélaïde, Emeline, et Marie, mère d’une petite Amandine.

 

La cuisine chaleureuse et les trois femmes attirent ces hommes rudes et simples. Voilà donc le cadre du roman sensible et humain de Louis-Olivier Vitté. Roman d'une société repliée sur elle-même, enracinée dans son terroir, un peu en dehors du temps, du progrès, des modes. Nous sommes au milieu des années 20, et on sent certaines évolutions poindre ici et là, à peine soulignées. Pour les femmes c'est l’époque de la "garçonne" où les femmes commencent à s'émanciper. Les trois sœurs qui travaillent imposent leur vie, leur autorité face à la société masculine du lieu. Pourtant Adélaïde, Emeline et Marie ne sont pas des militantes de ces évolutions, mais elles se veulent libres, maîtresses de leur vie. Alors chaque année, à peu près à la même époque, sans rien dire à quiconque, elles ferment l'auberge et partent, disparaissent pour revenir quelque temps plus tard, sans avertir.

Il y a de quoi mettre en émoi les villageois habitués de l'auberge. Quels motifs déclenchent tout à coup chez ces femmes respectables et respectées ce besoin de migration? Quel secret peut bien provoquer cette disparition momentanée? Même l’arrivée énigmatique de Mr Jean et Mr Clanche, ingénieurs hydrologues, n'arrive pas à atténuer la curiosité villageoise. Le roman tisse sa toile au rythme lent des horloges d'autrefois, au charme suranné des personnages, à la beauté du lieu, à la cuisine chaleureuse de ces femmes. Pas de grands bouleversements, pas de soubresauts, même si on sent que tout va être balayé, que les menaces apparaissent déjà à l'horizon. La Dordogne coule encore libre et fière. Le roman est un tableau du passé aux teintes mordorées, aux coins ombreux. "Adagio" où le temps est suspendu, apparemment immobile. Apparemment.

Christian Chauzy

 

infos
 
 

« Le secret des trois sœurs », roman de Louis-Olivier Vitté - ed. Presses de la Cité, collection "Terres de France" 
233 p., 18 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index