www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Livres/ Deux secondes de trop - Rachel Joyce
     
COUP DE CŒUR    
     

Un roman aux multiples entrées

Depuis son premier opus sorti en 2012, (La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry), nous connaissons le style littéraire de cette Britannique, à la fois romancière, scénariste et comédienne. Il est fait de ces mille détails qui conduisent le lecteur vers une action extrêmement précise, des personnages dont elle scrute le moindre mouvement, un décor et des couleurs qui jaillissent de manière quasi picturale. Et puis il y a ses « héros ». Pourquoi entre guillemets ? Parce qu’ils sont simples, de tous les jours pourrions-nous ajouter, sans pouvoirs particuliers si ce n’est de nous prendre par la main et de se faire aimer immédiatement. Rachel Joyce est une pointilliste qui fait de ses écrits une constellation de petits riens pour en faire un grand tout.


O

Angleterre, 1972. Deux jeunes ados inséparables, Byron et James, sont interpellés par une nouvelle qui les trouble profondément : afin de faire coïncider l’heure officielle avec la rotation réelle de la Terre, deux secondes vont être ajoutées au temps. Byron est littéralement terrifié par cette idée et de courriers en courriers, essaie de dissuader les décideurs de prendre une telle mesure. Rien n’y fait. Byron est en voiture avec sa mère et sa petite sœur au moment du réglage des pendules. Durant ces deux secondes, l’irréparable s’accomplit et modifie le cours de plusieurs vies. Fatalité, destin, hasard, peu importe le coupable, le résultat est la descente en enfer de cette petite famille plutôt aisée, propre sur elle, vivant dans le cadre étroit et policé de ce quartier résidentiel de la campagne anglaise, non loin d’une banlieue dont elle évite la traversée.

Parallèlement, Rachel Joyce nous présente un personnage, Jim, que l’on devine rapidement tout juste sorti des griffes de psychiatres et autres instituts traitant des maladies mentales. Pas tout à fait sorti d’affaires tout de même, il vit dans un camping - car une existence faite de rituels centrés autour de la sécurité. S’articulant parfaitement d’un chapitre à l’autre, les deux histoires finiront bien sûr, tout comme les parallèles dans l’espace, par se croiser. Futur et passé se conjuguent ici en permanence dans un roman sur la vérité et le mensonge, la manipulation et le remord. C’est aussi une peinture au vitriol d’une société totalement privée de sentiments naturels et fraternels. Plus violent et plus complexe qu’il ne paraît, ce livre aux multiples entrées se lit aussi comme un thriller psychologique. Rachel Joyce affirme ici un talent d’écrivain indiscutable.

Robert Pénavayre

 

infos
 
 

« Deux secondes de trop », roman de Rachel Joyce - XO Editions –
370 pages – 19,90 €

 

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index