www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 

 

Livres / Philosophie de la corrida
     

 

La  corrida mise à nue

Vous ne sortirez pas de ce livre indemne. Soit vous ne savez rien de la corrida et, normalement, si vous êtes un tant soit peu curieux et ouvert, la lecture de cet ouvrage devrait vous précipiter vers les arènes les plus proches, juste manière de vérifier de visu. Soit vous êtes déjà un aficionado, c’est le cas du signataire de cet article, et je vous garantis que vous ne regarderez jamais plus une corrida de la même manière. Une preuve ? Bien sûr. Je venais de terminer  l’ouvrage sous rubrique et me voilà dans les arènes de Béziers pour la corrida du 12 août dernier, celle de l’après-midi. Passons sur les adieux pathétiques de César Rincon pour en venir au troisième toro d’un Sébastien Castella en véritable état de grâce.

Et là, c’est le choc, des pans entiers du livre de Francis Wolff défilent devant moi, au centre de l’arène. La beauté dont parle le philosophe, n’est ce pas ce fabuleux enchaînement de passes droitières à tomber à genoux, cette harmonie du geste et de la charge, comme filmée au ralenti, n’est-ce pas ce temple indispensable à l’art du toreo, cette passe de dos au centre de l’arène ne participe-t-elle pas à la définition de l’aguante , mot intraduisible mais si finement décrit par l’auteur, cette estocade fulgurante n’est-elle pas la preuve éclatante d’un toreo de la plus belle authenticité ?
Directeur du département de philosophie de l’Ecole normale supérieure, Francis Wolff nous livre ici une analyse sans appel de l’art tauromachique. Mais ce qui aurait pu être un document universitaire rébarbatif se transforme ici en un ouvrage parfaitement lumineux, passionnant, sans aucune complaisance, venant vers le lecteur avec un profond souci d’explication et, peut-être aussi, de persuasion.
Ecrire que la corrida est ici mise à nue est un relatif euphémisme tant le torero, le toro et le…public passent également par le prisme de l’analyse fondamentale et contradictoire de cet écrivain qui compte, quand même, pas moins de 1200 corridas à son actif. Comme aficionado.
Une étude indispensable à la bonne appréhension d’un art qui s’épanouit dans l’esthétique du sublime.

Robert Pénavayre

     
     

 

infos
 


« Philosophie de la corrida » par Francis Wolff – Editions Fayard – 330 pages – 20 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index