www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Livres/ Les pompes de Ricardo Jesus – Patrick Chauvel
     
 

Le photographe des limites interdites

Les plus grands journaux de notre planète se sont disputés ses photos pour leur Une, elles ont été exposées dans le monde entier. Patrick Chauvel nous prend par la main et nous entraîne, avec ce livre, dans l’incroyable univers qui est son quotidien.


O

Correspondant de guerre, photographe, documentariste, écrivain, comédien, Patrick Chauvel est un monde à lui tout seul. Mais ce qui intéresse avant tout le neveu de Pierre Schoendoerffer, c’est le journalisme, pas celui des studios confortables et people de Canal+, mais le journalisme d’investigation, de terrain. Ce qui l’intéresse, c’est de capter avec son appareil photo ces instants aussi précieux que souvent terribles qui sont la réalité plus ou moins cachée de notre temps. Pour cela il a parcouru les champs de bataille du Vietnam, du Cambodge, de l’Iran, du Liban, etc. Il est mort cent fois, mais cent fois et par des moyens dont il a seul le secret, ses photos ont atterri à la Une des plus grands quotidiens du monde. C’est un aventurier du journalisme, un être d’exception totalement happé par son métier jusqu’à l’accomplir hors des limites du raisonnable.

Raisonnable, voici un mot ignoré de son dictionnaire. Il n’y a qu’à lire son dernier opus : Les pompes de Ricardo Jesus, pour s’en persuader. Cette fois, nous l’accompagnons rencontrer Bob Marley himself, une expérience dead line dont il se sort avec les honneurs. A peu près. Mais cela n’est qu’une aimable mise en bouche. De suite après, direction le Salvador et les derniers jours de l’archevêque Romero. Patrick Chauvel est au cœur de la guérilla. Qui dit Salvador dit Cuba, le journaliste y fonce derechef, et nous avec, pour voir si les communistes arment bien les rebelles sandinistes. Cuba direction Miami pour nous faire revivre l’incroyable exode vers les USA de tous les déviants dont El Caudillo ne voulait pas. Retour à Salvador après un crochet vers le Suriname. Le meilleur des fictions d’aventure n’arrive pas à la cheville de ces récits écrits avec sobriété, humour décapant, exactitude aussi. Quelques photos émaillent ce livre de reportages dont on ne saurait trop conseiller la lecture. Elle vous donnera une autre vision de « l’actualité » que celle diffusée après diverses relectures par la petite lucarne. Ah oui, au sujet des « pompes », titre du présent bouquin, il s’agit bien de celles de l’auteur qui se les faisait régulièrement piquer. Quant à Ricardo Jesus, c’est son nom de « combat ». Car il s’agit bien d’un combat pour la vérité.

Robert Pénavayre

 

infos
 
 

« Les pompes de Ricardo Jesus », récit de Patrick Chauvel – Editions Kero – 331 pages – 21,90 €

 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index