www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Festivals/ Radio France et
Montpellier Languedoc-Roussillon
2008
     

ANNONCE

Eclectisme et découvertes

La 24ème édition du Festival de Radio France Montpellier ne trahira pas, loin s’en faut, la tradition maintenant bien établie de cette manifestation visant à faire découvrir des œuvres en même temps que de nouveaux talents. Sans oublier bien sûr quelques stars de la scène internationale.

C’est donc du 14 au 31 juillet prochain que les mélomanes de tous horizons devraient se retrouver à Montpellier. Il faut dire que le programme est aussi alléchant qu’excitant.
Jugez-en plutôt.
Soirée unique dans les annales de la musique en ce 14 juillet (20h) au cours de laquelle un concert symphonique sera donné au Corum avec, sur scène, pas moins de 20 Stradivarius (violons, altos et violoncelles). Ce concert est rendu possible grâce au prêt du Musée Fabre qui expose ces instruments du 15 au 31 juillet.
Un King Arthur de folie nous attend les 15 et 17 juillet (20h) à l’Opéra Comédie. En effet, ce chef d’œuvre d’Henry Purcell sera mis en scène par Corinne et Gilles Benizio, plus connus sous le pseudo de…Shirley et Dino, un duo pas forcément mélancolique. L’exécution musicale sera confiée à Hervé Niquet et au Concert Spirituel.
Première mondiale, précision donnée dans le dossier de presse, le 16 juillet (20h) au Corum avec une représentation, en version concert, de la Fedra d’Ildebrando Pizzetti (1880-1968). Sous la direction d’Enrique Mazzola, Hasmik Papian interprètera cette héroïne née sous la plume de Gabriele D’Annunzio.



Vadim Repin en concert le 18 juillet (Photo : Mikhail Vaneev)

 

Grand invité de ce festival, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural, sous la direction de Dmitri Liss, donnera deux concerts au Corum. Le 18 juillet (20h) il accueillera Vadim Repin dans le concerto pour violon de Sibelius et le 19 juillet (20h) ce seront Augustin Dumay (violon), Alexander Kniazev (violoncelle) et Nelson Goerner (piano) qui seront réunis pour la création d’un triple concerto du compositeur Paul Juon (1872-1940).
Toujours au Corum, le 21 juillet (20h), l’immense pianiste allemand Christian Zacharias se présentera dans un programme Haydn, Schumann et Scarlatti
.
Retour à l’opéra le 23 juillet, au Corum plus précisément (20h), pour la première mondiale, précise le dossier de presse, de La Esmeralda, opéra en quatre actes de
Louise Bertin (1805-1877).

Lawrence Foster dirigera cette œuvre écrite sur un livret de Victor Hugo.
Autre grand invité de cette manifestation, le pianiste Aldo Ciccolini donnera quatre master- classes (16 au 19 juillet) ainsi qu’un récital, au Corum, le 24 juillet (20h). A son programme : Clementi, Czerny et Beethoven. Les mélomanes le retrouveront le 26 juillet (20h) au Corum pour les concertos 20 et 23 de Mozart, sous la direction de Lawrence Foster.

Aldo Ciccolini en récital le 24 juillet et en concert le 26 juillet (Photo : Marc Ginot)

Le prestigieux Chœur de la Radio Lettone interprètera Rossini (La Petite messe solennelle) le 25 juillet au Corum (20h).
Les 27 et 28 juillet (20h), l’Opéra Comédie donnera la création de la  Salustia de Pergolèse. Dans une mise en scène de Jean-Paul Scarpitta, Antonio Florio dirigera La Capella della Pietà de’ Turchini.
C’est dans sa version originale que sera donné, le 29 juillet (20h) au Corum l’immense psaume symphonique d’Arthur Honegger : Le Roi David. Le Chœur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France seront dirigés par Matthias Brauer.
Programme russe le 30 juillet au Corum (20h) avec Pulcinella de Stravinski et Roméo et Juliette de Prokofiev. Ces deux œuvres seront données par l’Orchestre National de France sous la direction de Daniela Gatti.

Final en apothéose le 31 juillet (20h) au Corum avec un récital de duos d’opéras qui réunira l’une des meilleures cantatrices du moment, Natalie Dessay, et celui qui, sans bruit, est devenu le plus grand ténor lyrique d’aujourd’hui : Jonas Kaufmann.


Jonas Kaufmann sera au côté de Natalie Dessay en récital le 31 juillet
(Photo : DCA-Ull Webber)

Une rencontre au sommet placée sous la direction de Michaël Schonwandt à la tête de l’Orchestre National de Montpellier. Un must dans l’été musical français !


Robert Pénavayre

 

infos
 
Renseignements et réservations :
www.festivalradiofrance
montpellier.com


 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index