www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Festivals / Chorégies d'Orange 2013 - 11 juillet au 5 août 2013
     
ANNONCE

Les Chorégies fêtent les bicentenaires

Au diapason du monde lyrique, le festival orangeois met à l’honneur pour sa programmation 2013 les deux plus célèbres compositeurs d’opéra de l’Histoire : Richard Wagner et Giuseppe Verdi, nés la même année en 1813.  Mais fidèle à son habitude, Raymond Duffaut émaille son affiche de somptueux récitals. Voici  le détail chronologique.

Jeudi 11 juillet– 21 h 45
C’est un tout jeune pianiste chinois de 31 ans, Lang Lang, qui ouvre les festivités avec un programme de sonates de Mozart et de ballades de Chopin. Sa fulgurante carrière internationale, bardée des Prix les plus prestigieux, est le reflet d’un talent hors norme. A 19 ans, il donne son premier récital au… Carnegie Hall ! Sans commentaire.



Le pianiste chinois Lang Lang
© Peter Honnemann
O
La soprano danoise Ann Petersen
© Rudolph Tang

Vendredi 12 juillet– 21 h 45
Der Fliegende Holländer, de Richard Wagner.
Distribution wagnérienne haut de gamme pour les principaux rôles de ce Vaisseau Fantôme avec la fine fleur actuelle du chant de répertoire germanique. Il en est ainsi de la soprano danoise Ann Petersen (Senta),  du baryton-basse letton Egils Silins (Le Hollandais), de la basse danoise Stephen Milling (Daland) et du ténor allemand Endrik Wottrich (Erik). C’est le ténor australien Steve Davislim, dont le répertoire est avant tout mozartien, qui interprètera Le Pilote et la montpelliéraine Marie-Ange Todorovitch qui reprendra ici le rôle qu’elle avait chanté à l’Opéra de Paris en 2010, celui de Mary. Une équipe parfaitement rodée aux contraintes de ce lieu unique assurera, sous la direction de Charles Roubaud (metteur en scène) la production de ce spectacle placé sous la direction musicale du chef d’orchestre finlandais Mikko Franck.  Outre les chœurs des Opéras de Région, c’est l’Orchestre Philharmonique de Radio France qui aura en charge cette tempétueuse partition d’un tout jeune compositeur de trente ans.

Lundi 15 juillet – 18 h – Cour Saint-Louis
Dans le cadre des célébrations du bicentenaire de la naissance de Richard Wagner, le pianiste français François-Frédéric Guy nous propose un programme de paraphrases wagnériennes signées Kocsis, Liszt et Wolf


Le ténor franco-sicilien
Roberto Alagna
 
Le ténor mexicain Ramon Vargas
- Photo Cortesia Música -

Vendredi 19 juillet – 21 h 45
Concert lyrique
Pour ses débuts à Orange, la mezzo italienne Anna Caterina Antonacci sera accompagnée par le ténor franco-sicilien Roberto Alagna, enfant chéri s’il en est de ce festival. Sous la direction du français Alain Altinoglu, à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, ce duo de feu nous offre des extraits de Norma, Don Carlo, Adriana Lecouvreur, les Troyens et Carmen, dont le tellurique duo final. Un programme plus que conséquent qui devrait attirer tous les fans de bel canto.

Samedi 3 août et mardi 6 août – 21 h 30
Un Ballo in Maschera de Giuseppe Verdi
A l’inverse de Wagner, c’est avec une œuvre de la maturité de Verdi que Raymond Duffaut a souhaité rendre hommage au compositeur fétiche des Chorégies d’Orange. En effet, Giuseppe Verdi a 46 ans lorsque ce Bal masqué est créé. C’est à nouveau une équipe connaissant parfaitement les lieux qui aura en charge, sous la direction de Jean-Claude Auvray (metteur en scène), la production de cet opéra.


La soprano italienne Patrizia Ciofi
 
Il sera placé sous la direction musicale d’Alain Altinoglu à la tête de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine et des Chœurs des Opéras de région. C’est l’une des grandes sopranos verdiennes du moment, l’américaine Kristin Lewis, dont l’Aïda a déjà fait le tour du monde, qui sera Amelia. Sa compatriote, la volcanique mezzo Dolora Zajick interprètera Ulrica. La soprano belge Anne-Catherine Gillet sera un Oscar, n’en doutons pas un instant, de luxe. Le ténor mexicain Ramon Vargas, pensionnaire des plus grandes scènes de la planète pour le répertoire verdien, est invité pour la première fois à Orange et sera Riccardo. A ses côtés le baryton italien Lucio Gallo défendra l’une des plus belles partitions pour sa tessiture écrites par Verdi. La distribution est complétée par Nicolas Courjal (Samuel), Jean Teitgen (Tom) et Paul Kong (Silvano)

Lundi 5 août – 21 h 30
Concert Lyrique
Les Chorégies 2013 se terminent par un autre récital lyrique qui réunira les vainqueurs, à l’applaudimètre, du dernier Rigoletto in loco : le baryton italien Leo Nucci et sa compatriote, la soprano Patrizia Ciofi. Ces deux habitués du festival nous proposent, sous la direction de Roberto Rizzi Brignoli à la tête de l’Orchestre de Bordeaux-Aquitaine, un programme, bien sûr italien, comprenant des airs et duos extraits de Lucia di Lammermoor et La Traviata. Quand on a trissé le duo vengeance de Rigoletto en ce même lieu, il y a fort à parier que la soirée  ne  s’arrêtera pas là…

Robert Pénavayre

 

infos
 
Renseignements et réservations :

www.choregies.com
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index