www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Disques/CD / W. A. Mozart - Leon Fleisher
     

Mozart à deux et quatre mains

Les deux mains dans un concerto pour piano de Mozart, c’est effectivement le moins que l’on puisse faire ! Pourtant, cette nouvelle parution résonne comme un renouveau. Celui d’un immense pianiste qui retrouve à 80 ans l’usage de sa main droite, qu’une dystonie focale a affecté pendant près de quatre décennies. L’Américain Leon Fleisher que le grand chef d’orchestre Pierre Monteux qualifia à ses débuts comme « la découverte pianistique du siècle » (c’était en 1944 et il n’avait alors que seize ans) connut une destinée étonnante.
 

En 1965, il perdit l’usage, pour le piano, de sa main droite. Il se consacra alors à la direction d’orchestre et à l’interprétation de pièces écrites pour la seule main gauche dont il permit la rédécouverte. Jamais il ne s’éloigna de la musique vivante ni des salles de concert. Un traitement au Botox lui permet enfin de retrouver un usage raisonnable de la main droite. Il déclare lui-même ne pas être guéri de sa dystonie, mais ce retour vers le clavier « intégral » sonne comme une renaissance dont bénéficie le répertoire mozartien.

Trois concertos sont regroupés sur ce nouveau CD récemment publié : le n° 12 KV 414, le n° 7 KV 242, écrit pour trois pianos, mais ici dans sa réduction pour deux pianos signée Mozart lui-même, et le miraculeux n° 23 KV 488. Katherine Jacobson Fleisher rejoint son époux dans le KV 242. Le Stuttgarter Kammerorchester joue sous la direction de Leon Fleisher lui-même. Le jeu du grand pianiste, concentré, introspectif, comme destiné à la consolation d’une blessure, s’éloigne des canons de la musique galante. Si certains traits, certains trilles ne possèdent pas la perfection technique d’antan, qui s’en plaindra lorsque l’essentiel naît à chaque seconde. La profondeur, la rondeur du son, s’intègre à merveille dans un accompagnement orchestral dont les tempi retenus confèrent à l’ensemble une couleur automnale pleine de nostalgie. Et puis surtout, l’émotion ne quitte le clavier que pour toucher l’auditeur. Le rêve retrouvé.

Serge Chauzy

 

Infos
 



Réf. : Leon Fleisher
Mozart
SONY 88697435052 ;
Enr. 2008

Prix FNAC : 20 €

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index