www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Disques/CD / Eternel Maurice André
     
     

De la mine aux étoiles

Décédé le 25 février 2012 à l’âge de 79 ans, Maurice André a marqué le siècle dernier de sa personnalité hors du commun. La pratique et l’amour de la trompette l’ont propulsé au premier rang des solistes d’un instrument auquel il a conféré ses lettres de noblesse. Et ceci avec la bonhomie, le calme, la solidité de l’homme simple qu’il a su rester.
O

Mineur de fond à quatorze ans, il a finalement côtoyé les plus grands musiciens et visité un répertoire immense, n’hésitant devant aucun défi.
EMI regroupe dans ce coffret de 13 CDs la plupart de ses grands enregistrements. Voici l’occasion de retrouver les qualités uniques qui ont fait de lui LE trompettiste du XXème siècle. Son timbre d’une douceur et d’une rondeur uniques ne se laisse jamais affecter par les difficultés parfois invraisemblables qu’il affronte. Sa facilité dans l’aigu reste légendaire.

L’élégance de son phrasé, sa facilité à passer du legato le plus onctueux à un staccato diabolique, la fusion qu’il sait réaliser avec son accompagnement en font un exemple unique.
L’album proposé rassemble l’essentiel de ses nombreux enregistrements de musique baroque ou classique. Bach, Haendel, Telemann, Vivaldi, Albinoni, Torelli, Haydn sont présents à de multiples reprises avec la participation d’accompagnateurs prestigieux comme Herbert von Karajan, Riccardo Muti ou Sir Neville Marriner. Certaines œuvres sont même gravées ici plusieurs fois, comme ce légendaire 2ème concerto Brandebourgeois de Bach qu’il a porté à son zénith. A côté des pièces écrites spécifiquement pour son instrument, Maurice André n’a pas hésité à franchir le pas des transpositions, des arrangements et des adaptations. On ne peut manquer de signaler ce CD entièrement consacré à des airs d’opéra de virtuosité qu’il a gravés avec le Chœur et l’Orchestre du Capitole sous la direction de Michel Plasson.
Ses deux enfants, Nicolas, trompettiste, et Béatrice, hautboïste, apparaissent également à ses côtés dans des partitions diverses. Ses premiers enregistrements de transcriptions de chansons et de musique dite « légère » figurent également dans ce coffret, comme un témoignage de la précocité de ses dons exceptionnels. Un certain « Summertime » à la sourdine « wah-wah » vaut son pesant de cacahuète !
L’hommage s’imposait.

Serge Chauzy

 

Infos
 


"Eternel Maurice André"
1 coffret 13 CDs
EMI Classics ;
Enr. 1956-1997
Prix FNAC : 28 €

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index