www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Disques/CD / Strauss a cappella - Accentus - L. Equilbey
     

Richard Strauss ou l’art choral sur ses sommets

La publication du présent enregistrement est en elle-même un double hommage. Bien sûr celui adressé à l’une des facettes les moins connues de Richard Strauss (1864-1949), l’autre à cet indispensable mission des maisons de disque quant à la diffusion, hors des sentiers mille fois battus, de chefs d’œuvre tombés dans l’oubli.

 

Si le programme de cet album est loin d’être pléthorique, il n’en est pas moins exaltant. D’autant qu’il s’ouvre sur le monumental Motet allemand op 62. Conçu pour 20 parties vocales, à vrai dire 16 pour le chœur et 4 pour les solistes, ce chœur a cappella fut créé le 2 décembre 1913. Seules deux œuvres chorales ont une écriture plus complexe dans toute l’Histoire de la musique. Il s’agit bien sûr du Spem in alium de l’anglais Thomas Tallis (1505-1585) et de l’Ecce beatam lucem de l’italien Alessandro Striggio (1536-1592).

D’une tessiture globale s’étendant sur 4 octaves, l’exécution de ce motet réclame des interprètes rompus aux mille prouesses techniques qu’exige cet ouvrage d’une ampleur vertigineuse. C’est sur un poème du poète bavarois Friedrich Rückert (1788-1866), lui-même largement inspiré du Ghazel de l’immense poète persan Hâfiz de Shiraz, que le compositeur du célèbre Rosenkavalier a écrit cette page chorale. Profondément panthéiste, Richard Strauss n’en demeure pas moins ici le chantre musical et extraordinairement émouvant d’un poème essentiellement spirituel illustrant la gloire de la Lumière céleste.
Le programme se poursuit avec Traumlicht, Lumière du songe, créé en 1936, à nouveau sur un poème de Rückert et s’achève sur les Zwei Gesänge opus 34, créés successivement en 1898 et 1899, le premier, Abend, le Soir, sur un poème de Schiller, le second, Hymne, sur un texte de Rückert.
Un magnifique programme donc, somptueusement interprété par le chœur Accentus et le Latvian Radio Choir, l’ensemble sous la direction de Laurence Equilbey.
Un disque précieux entre tous.

Robert Pénavayre

 

Infos
 


« Strauss a cappella »
réf : Naïve n° V 5194 –
1 cd –
enregistré en juin 2009 – Prix Fnac 18,99€


 

 
 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index