www.classicToulouse.com
ARCHIVES
 
 

 

Danse/ Opéra de Paris - Stéphane Bullion nommé Etoile (02/06/2009)
   

ANNONCE

Enorme moment d’émotion à l’Opéra de Paris

Comme le soulignait, sur scène, Nicolas Joel, « Il y a des moments importants dans la vie d’une troupe de ballet et dans la vie d’un danseur ». Ce moment que l’Opéra de Paris a décidé de faire partager au public depuis quelques temps, c’est celui de la nomination suprême au rang d’Etoile d’un interprète.

Alors qu’un Palais Garnier archi comble réclamait à grand renfort d’applaudissements nourris les interprètes de la Bayadère de Noureev en ce mercredi 2 juin 2010, le rideau de scène se releva sur… Nicolas Joel et Brigitte Lefèvre entourés de tous les artistes de cette soirée.


Stéphane Bullion (Solor)
le 2 juin 2010
Photo Sébastien Mathé
 

Un frisson parcourut l’assistance. Un grand moment se préparait. C’est Nicolas Joel, directeur de l’Opéra de Paris, sur proposition de Brigitte Lefèvre, directrice de la danse, qui annonça la nomination de Stéphane Bullion au rang d’Etoile de l’Opéra de Paris, soit la plus prestigieuse distinction mondiale en matière de danse.
Ce lyonnais de 30 ans n’est pas un inconnu pour quiconque s’intéresse à la danse, et plus particulièrement à la vie de notre première troupe nationale. Engagé dans le Corps de Ballet de l’Opéra de Paris en 1997, il est rapidement repéré et dès l’année suivante il devient Quadrille. Trois ans après le voilà Coryphée. Il a 21 ans. Mais le talent est là, aveuglant. En 2002 il accède au rang de Sujet ainsi qu’à de nombreux rôles de soliste. Il va ainsi et pendant cinq ans, affiner sa technique et se composer un étourdissant répertoire. En décembre 2007, il est promu Premier Danseur et le voici, à peine deux ans après, Etoile.

Le 21 février 2007, Stéphane Bullion est encore Sujet, Brigitte Lefèvre le distribue dans le rôle de Morel du « Proust »  de Roland Petit. Au sujet de cette représentation, j’écrivais alors « … qu’il serait étonnant de ne pas voir Stéphane Bullion accéder rapidement  au grade suprême de sa discipline tant sa sûreté, son élégance et sa conviction s’imposent de spectacle en spectacle ». Son sérieux et son talent viennent de le consacrer.
C’est en larmes, effondré d’émotion, qu’il s’est présenté pour un ultime salut devant un  public véritablement en liesse. Une autre vie, encore plus exigeante, s’ouvre devant lui.
Stéphane Bullion étrennera ses collants d’Etoile, rôle du Mikado, dans le ballet de Jiri Kylian : Kaguyahime, en alternance du 11 juin au 15 juillet à l’Opéra de Paris.

Robert Pénavayre

 

 

infos
 

Renseignements et réservations pour les spectacles de l’Opéra de Paris :

www.operadeparis.fr

 

Compte-rendus dans Classictoulouse de quelques uns des ballets dans lesquels Stéphane Bullion s'est illustré :

17 mars 09 : 3ème symphonie de Mahler

5 mai 09 : Nacho Duato : White darkness

2 juin 09 : Morel dans le Proust de Roland Petit

19 décembre 09 : Le Maure dans le Petrouchka de Fokine (Ballets russes)

2 février 10 : Armand dans la Dame aux Camélias  de John Neumeier

2 juin 10 : Solor dans La bayadère de Noureev

 
 

 

copyright © 2007
www.classictoulouse.com
- tous droits réservés -
infos légales

 

 

 

entretiens - festivals - concerts - danse - opéra - disques - dvd - partenaires - contacts - liens - index